Sélectionner une page

MONDE,POLITIQUE

Premier livre blanc sur sa stratégie militaire

Le gouvernement chinois vient de publier ce mardi son premier livre blanc sur la stratégie militaire, en mettant en avant la directive de « défense active » et assurant, selon l’agence de presse, Xinhua, une coopération plus étroite en matière de sécurité internationale.

armée chinoiseIntitulé « Stratégie militaire de la Chine« , ce livre blanc est publié par le Bureau de l’information du Conseil des Affaires d’Etat , actant l’unité de la défense stratégique et de l’offensive opérationnelle et tactique. En 2012, le général Xu Guangyu, directeur de l’Association du contrôle des armes et du désarmement de la Chine, a expliqué dans le magazine « Forces armées de Chine« , que « la politique de défense active, la stratégie militaire nationale de la Chine, est distinctive d’une stratégique de défense offensive ou passive.

Contre-attaque et assaut

La stratégie de défense active mise en place par l’armée chinoise se concentre sur le contre-attaque et l’assaut, « ce qui requiert de briser une attaque ennemie, particulièrement en face d’une forte agression, avant d’organiser des contre-attaques puissantes et finalement battre le projet stratégique de l’ennemi », a expliqué Xu Guangyu.

Cette stratégie tourne autour de trois fonctions basiques, d’une part la capacité réelle de dissuasion défensive, la limite des dommages et la capacité de défense stratégique, et enfin la potentielle contre-attaque symétrique et asymétrique.

« La capacité de dissuasion défensive dépasse les trois fonctions de la stratégie de défense active », a affirmé Xu Guangyu, expliquant que par le biais de la dissuasion défensive, l’agression pouvait être repoussée sans guerre, ce qui était une stratégie idéale avec un effet maximal et un coût minimal, relève Xinhua.

« Nous n’attaquerons pas à moins d’être attaqués, mais nous contre-attaquerons sûrement en cas d’attaque », explique le livre blanc. Il s’agit pour les forces armées d’une « forme évolutive de la guerre et de la situation de sécurité nationale, le point fondamental pour la préparation à la lutte militaire des forces armées chinoises sera placé sur la victoire de guerres locales informatisées », rajoute le livre blanc.

Renforcer la coopération sécuritaire

Le livre blanc met en avant quatre « domaines de sécurité critiques », dont l’océan, l’espace, le cyberespace et la force nucléaire, qui nécessitent une coopération en matière de sécurité internationale dans « les domaines étroitement liés aux intérêts de la Chine à l’étranger ».

La marine de l’APL va passer « progressivement d’une stratégie unique de défense des eaux au large des côtes à une stratégie combinée de défense de ces eaux et de protection en haute mer. La Chine mettra l’accent sur le développement d’une cyberforce afin de faire face aux « graves menaces de sécurité » visant ses cyberinfrastructures, note le livre. Une référence aux affaires de cyberespionnage, dont est accusé souvent la Chine.

Par ce livre, Pékin tente d’apaiser les inquiétudes, concernant l’augmentation de son budget militaire, augmenté de 10,1%, soit 123 milliards d’euros. Le budget militaire chinois est en constante augmentation depuis quelques années, +11,2% en 2012, +10,7% en 2013 et +12,2% en 2014. Mais également, face aux conflits territoriaux avec les pays de la région. Ainsi, le livre souligne que « le pays n’entrera jamais dans une course aux armements nucléaires avec un autre pays ».

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre avis nous intéresse!

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Dossier d’Histoire




Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :