Tribune de CGTN – Cela fait presque trois ans que la Chine a lancé la lutte contre le COVID-19. Pendant cette période, ses efforts incessants ont permis de protéger sa population et de transmettre des enseignements utiles au monde entier.

Ces efforts ont également permis de gagner un temps précieux dans le développement d’une méthode scientifique pour analyser et contrôler le virus dans le pays le plus peuplé du monde.

La vie des citoyens passe avant tout

Le gouvernement chinois considère la vie et la santé de la population comme la priorité absolue dans l’élaboration de ses politiques.

Lorsque le virus a été détecté à Wuhan, le gouvernement a décidé d’interrompre la circulation en provenance et à destination de la ville. Il a fallu trois mois à la Chine pour contenir le virus à Wuhan et l’empêcher de se propager dans d’autres régions du pays.

Bien que la Chine reste un pays en développement, l’espérance de vie de la population est passée de 77,4 ans en 2019 à 77,93 en 2020 et 78,2 en 2021.

Selon des déclarations officielles, la Chine a le plus faible taux d’incidence du COVID-19 et le plus faible nombre de décès dus au COVID-19 parmi les principaux pays.

Science et précision

La Chine base le contrôle de l’épidémie sur la science et la précision. Les politiques sont dynamiques, et des modifications progressives sont appliquées à mesure que les scientifiques acquièrent de nouvelles connaissances sur le virus.

Le gouvernement a publié neuf versions des lignes directrices à mesure que les variantes dominantes passaient d’Alpha à Beta, puis à Delta et maintenant à Omicron.

Plus de 90% de la population chinoise a été entièrement vaccinée et le gouvernement a entrepris de persuader les personnes âgées de se faire vacciner. Des vaccins par inhalation et en spray nasal ont également été mis à disposition.

Plus de 2,2 milliards de doses de vaccins contre le COVID-19 ont été distribuées et exportées dans le monde entier pour contribuer à la lutte mondiale contre le virus.

Réduction des coûts au minimum

La Chine fait également de son mieux pour trouver un équilibre entre le contrôle du COVID-19 et le développement économique afin de minimiser les coûts tout en protégeant la population.

Elle est l’un des premiers pays à connaître une croissance en 2020, avec une moyenne de 5,1 % en 2020 et 2021.

Des projets à grande échelle comme « East Data West Computing » et la construction de la station spatiale chinoise avancent comme prévu.

Les travailleurs indépendants ont été exonérés de plus d’un billion de yuans (environ 143 milliards de dollars) d’impôts et de taxes afin de stimuler l’économie.

Le système chinois résiste au virus depuis près de trois ans. La Chine a maintenant commencé à optimiser davantage ses mesures de prévention et de contrôle du COVID-19.