mardi, mars 26

SenseTime a reporté son introduction en Bourse

Le spécialiste de la reconnaissance faciale en Chine comptait lever un montant de 767 millions de dollars lors de son introduction à la Bourse de Hong Kong, le 17 décembre. Mais la compagnie a finalement fait le choix de reporter son IPO, en raison de son inscription sur une liste noire américaine.

Le Trésor américain a annoncé avoir placé SenseTime sur liste noire en raison de sa technologie de reconnaissance faciale visant la minorité ouïgour.

L’inscription de la société chinoise sur cette liste noire, lui interdit d’avoir accès aux investisseurs américains (banques et particuliers), qui ne peuvent plus acheter ses actions.

Le Trésor américain a indiqué avoir pris cette décision en raison de la technologie de reconnaissance faciale de SenseTime, visant la minorité ouïgour de la région autonome du Xinjiang, en Chine.

Le département américain du Commerce souhaite ainsi limiter l’importation de technologies américaines vers l’entreprise chinoise, dans un contexte de concurrence technologie tendue entre la Chine et les Etats-Unis.

Selon Washington, SenseTime était actionnaire à 5% d’une joint-venture spécialisée dans la vidéosurveillance pour la police du Xinjiang où sont internés près d’un million de ouïghours de confessions musulmane.

D’après des chercheurs américains du site IPVM, experts en vidéosurveillance, SenseTime avait encore déposé un brevet en juillet 2019 pour une technologie permettant d’identifier les Ouighours sur la base des traits communs aux visages des membres de cette ethnie du Nord-Ouest de la Chine.

SenseTime a vivement critiqué la dernière décision américaine à son encontre. L’entreprise affirme être «prise au milieu de tensions géopolitique». «Nous nous opposons fermement à cette inscription et aux accusations dont nous sommes l’objet. Ces accusations sont infondées et reflètent une perception fondamentalement erronée de notre entreprise», a estimé la société qui visait une valorisation boursière de plus de 17 milliards de dollars.

Dans un communiqué à la Bourse de Hong Kong, la société chinoise explique le report de sa cotation «afin de préserver les intérêts des investisseurs potentiels», qui doivent évaluer les conséquences de cette inscription sur la liste noire. SenseTime affirme cependant rester «déterminée» à être prochainement cotée.

Malgré ces restrictions, le leader chinois de l’intelligence artificielle (IA) a relancé le processus menant à une introduction à la Bourse de Hongkong le 30 décembre. Toutefois, l’entreprise devra se passer des investisseurs américains.

«Être privé des investisseurs américains va rendre les choses plus difficiles pour SenseTime. Même s’ils ont réussi à compenser, leurs investisseurs sont principalement des fonds d’Etat. Sans l’accès aux institutionnels américains, l’avenir va être plus difficile», a estimé au quotidien Le Monde, Pan Yuyu, spécialiste des entreprises du numérique pour le cabinet de conseil Analysys

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *