vendredi, juillet 12

Shandong Nanshan pourrait transformer son site indonésien en un complexe d’aluminium

L’entreprise chinoise Shandong Nanshan prévoit d’agrandir sa nouvelle usine d’alumine en Indonésie, pour en faire un complexe de fusion d’aluminium d’une valeur de 6 milliards de dollars d’ici 2028, a déclaré un cadre de l’entreprise.

Ce changement constituerait l’un des investissements étrangers les plus importants dans ce pays riche en ressources.

Shandong Nanshan fait partie d’un groupe croissant d’entreprises privées chinoises qui réalisent des investissements de plusieurs milliards de dollars en Asie du Sud-Est dans des secteurs tels que le traitement des métaux et le raffinage du pétrole.

Un développement exceptionnel dans un contexte de ralentissement de l’économie chinoise et de renforcement de la surveillance réglementaire dans le pays.

Shandong Nanshan a démarré son usine d’alumine de 2 millions de tonnes par an en novembre 2022 dans la zone économique spéciale (ZES) de Galang Batang, sur l’île de Bintan, située à environ une heure de ferry de Singapour.

L’usine de Nanshan fonctionne désormais à plein régime, et traite la bauxite extraite de la région indonésienne de Kalimantan. Shandong Nanshan exporte aussi de l’alumine vers la Malaisie voisine, tout en la vendant à des négociants internationaux.

Nanshan prévoit d’attirer davantage d’entreprises chinoises sur le site. La société a l’intention de commencer la construction d’une unité de fusion d’aluminium de 250 000 tonnes par an dans le courant de l’année, dans le cadre d’un plan visant à construire une usine d’aluminium d’un million de tonnes par an d’ici 2028, a déclaré un cadre de l’entreprise à l’agence de presse, Reuters.

Cette entreprise pourrait produire à terme des lingots d’aluminium haut de gamme destinés aux industries de l’aéronautique et des véhicules électriques.

Basé dans la province chinoise de Shandong, Nanshan Group indique que ses clients actuels en aluminium comprennent Airbus, Boeing et Tesla.

Pour alimenter l’usine d’alumine, Nanshan exploite une centrale électrique au charbon de 160 mégawatts (MW) dans la ZES. Le directeur général du site, Hao Weisong, a déclaré à Reuters que l’entreprise prévoyait une installation solaire de 100 MW et qu’elle avait également accepté d’acheter de l’énergie renouvelable à la société d’État Perusahaan Listrik Negara.

La société d’exploitation de la ZES, PT Bintan Alumina Indonesia, a obtenu en 2022 une exonération totale de l’impôt sur le revenu pendant 20 ans, a déclaré Susiwijono Moegiarso, secrétaire général du Conseil national des zones économiques spéciales.

Il a indiqué que les investissements sur le site s’élevaient jusqu’à présent à 17 billions de rupiahs (1,16 milliard de dollars).

Le président indonésien Joko Widodo a dit se concentrer sur la transformation des minéraux, afin d’extraire plus de valeur de son vaste secteur minier, et le gouvernement pourrait imposer une interdiction d’exportation en juin sur les minéraux non transformés, y compris la bauxite.

Susiwijono Moegiarso a déclaré que la ZES s’était engagée à fournir 33,8% de son électricité à partir de sources renouvelables d’ici 2032.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *