La police et les procureurs de la ville de Shanghai se penchent de puis plusieurs mois sur les ventes et la livraison sur internet de nouvelles drogues. Ces colis sont désormais transmis par courrier express de la China Post.

En 2021, plus de 700 cas liés à la drogue ont été détectés et résolus par la police de Shanghai. Cependant, les policiers ont découvert de nouveaux types de médicaments. Il s’agit de substances psychoactives (NP) et des médicaments liés au cannabis. Ils ont été récemment répertoriés comme des médicaments, internet par la loi en Chine.

Dans le cadre de la la Journée internationale contre l’abus de drogues et le trafic illicite, les procureurs de Shanghai ont publié des livres blancs pour montrer les résultats de leur répression contre les délits liés à la drogue au cours de la dernière année.

Dans une affaire préparée par les procureurs du district de Xuhui et de Shanghai l’an dernier, un homme a été condamné à la réclusion à perpétuité pour trafic de deux types de NP à l’étranger. Il les vendait sous le nom d’un médicament contre la dépression.

De leurs côtés, les procureurs de la nouvelle région de Pudong ont constaté que certains étrangers se sont associés avec des citoyens chinois pour faire passer des drogues via des parcelles internationales.

Ils ont demandé à des étudiants internationaux – naifs – de livrer ces colis dans le pays, impliquant des centaines de grammes d’héroïne et de cocaïne.

Les procureurs de Pudong et Jiading ont également constaté que le cannabis en cigarette électronique posait un nouveau défi.

Selon le rapport sur le Livre blanc que les procureurs de Jiading ont publié, des élèves du collège et du secondaire ont été découverts en haut des cigarettes électroniques des bars.

De plus, certaines institutions médicales ont des retards dans leur réglementation pour les médicaments contre les NP, ce qui entraîne une importation accrue de ces substances.

Le mode de vente de médicaments a évolué sur internet, via des plateformes sociales, telles que WeChat, qui est sans contact et donc plus difficile à détecter.

De 2020 à 2021, le nombre d’affaires concernant la livraison de médicaments par la poste, acceptée par les procureurs du district de Putuo, a représenté 50% et 70,7% (respectivement) du nombre total de cas de criminalité liés à la drogue.

Dans le district de Qingpu, les procureurs ont constaté que les membres du personnel d’une entreprise de livraison étaient impliqués dans l’abus de drogues et le trafic illicite.

Dans une récente affaire, deux livreurs ont été arrêtés alors qu’ils participaient à un trafic de drogues, et notamment à la vente de NPS. Ils ont été condamnés à trois ans et deux mois de prison par un tribunal de Shanghai.

La police a également constaté en 2021 que de plus en plus de jeunes et de personnes âgées sont impliqués dans le trafic de drogue à Qingpu. Dans une des affaires traitées par la justice de Shanghai, un aîné de plus de 80 ans a été arrêté pour trafic de drogue.

Malgré ce constat alarmant, les statistiques publiées par la police locale montrent que le taux de toxicomanes existants et le taux de toxicomanes nouvellement découverts ont nettement diminué au cours de l’année 2021.