En 2017, le volume du commerce bilatéral entre l’Afrique du Sud et la Chine a atteint 39,17 milliards de dollars (33,7 mds €), selon les éléments donnés par le président Xi Jinping, dans une tribune publiée par le site d’information Sunday Independent.

D’après les statistiques du gouvernement chinois, les investissements directs chinois en Afrique du Sud auraient été multipliés par plus de 80 sur la même période, atteignant plus de 10,2 milliards dollars (8,7 mds €) en montants cumulés.

«La Chine est le premier partenaire commercial de l’Afrique du Sud depuis neuf ans tandis que l’Afrique du Sud est devenu le plus important partenaire commercial de la Chine sur le continent africain», a rappelé Xi Jinping.

D’ailleurs, l’Afrique du Sud a bénéficié d’un prêt de 600 millions de dollars (516 millions d‘euros) de la part de la Nouvelle Banque du Développement, pour financer ses réformes économiques.

K.V. Kamath, président de l’institution financière du groupe BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), a indiqué que «nous devrions prêter environ 800 millions de dollars dans chaque pays… J’espère que cette année, nous atteindrons ce chiffre».

D’après ce dernier, ce prêt entrera dans le cadre d’une stratégie globale de la banque visant à répartir plus efficacement, le financement entre ses cinq membres.

Ainsi, le nouveau financement servira entre autres, à développer des infrastructures durables dans le pays, tant dans le secteur des énergies que dans celui des transports.

De plus, environ 380 millions de dollars (326,8 millions d’euros) de financement auraient déjà été annoncés pour deux entreprises nationales sud-africaines, à savoir Transnet SOC Ltd et la société Eskom.