Un sous-marin nucléaire américain a heurté un objet non identifié alors qu’il patrouillait le 2 octobre 2021 en mer de Chine méridionale, une région largement revendiquée par la Chine, selon des informations de l’US Navy et de source indépendante.

«L’USS Connecticut a heurté un objet dans l’après-midi du 2 octobre alors qu’il naviguait en immersion dans les eaux internationales de la région indopacifique», a indiqué l’US Navy dans un communiqué. «Il n’y a pas de blessure mortelle», précise le communiqué, laissant entendre que des marins ont pu être blessés légèrement.

Lire aussi : Un sous-marin américain en mer de Chine, Pékin dénonce

L’USS Connecticut, qui est un sous-marin à propulsion nucléaire de la classe Seawolf, a été endommagé mais reste en état de fonctionnement, a ajouté l’US Navy. Or le 3 octobre 2021, le submersible est arrivé à Guam, île du Pacifique et territoire non incorporé des États-Unis, avec 11 blessés à bord.

La Chine s’est dit à plusieurs reprises « gravement préoccupée » par l’incident. Cette fois-ci, le porte-parole de la Défense chinoise Tan Kefei a accusé Washington d’« attiser les tensions dans la région » par l’envoi de ses bâtiments de guerre dans la zone.

« Les États-Unis doivent mettre fin à leurs opérations de renseignement dans les eaux et l’espace aérien près des îles et récifs chinois […] ainsi qu’aux soi-disant opérations visant à assurer la liberté de navigation en mer de Chine méridionale », a déclaré le porte-parole.

Le 26 octobre, la Chine a réitéré ses préoccupations vis-à-vis de l’incident. Pékin a exigé que les Etats-Unis fournissent tous les détails, selon un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Le porte-parole, Zhao Lijian, a déclaré lors d’un point de presse quotidien que les Etats-Unis n’avaient jusqu’à présent fait qu’un communiqué bref et vague sur l’incident. Il a déclaré qu’une telle « pratique irresponsable et méfiante donnait aux pays de la région et à la communauté internationale toutes les raisons de remettre en question la vérité et les intentions des Etats-Unis ».

« Pendant longtemps, les Etats-Unis ont semé le trouble en mer de Chine méridionale sous prétexte de la ‘liberté de navigation‘, faisant peser de graves menaces et des risques majeurs sur la paix et la stabilité régionales », selon le porte-parole.

« La Chine et les autres pays littoraux de la mer de Chine méridionale ont de bonnes raisons de demander aux Etats-Unis de répondre à ces questions : « Qu’est-ce que l’USS Connecticut faisait en secret cette fois-ci en mer de Chine méridionale? Qu’est-ce qu’il a heurté exactement? Comment s’est produite cette collision? A-t-elle provoqué une fuite nucléaire et entraîné une pollution nucléaire de l’environnement? », a déclaré Zhao Lijian.

Ce dernier a indiqué que les Etats-Unis avaient la responsabilité et l’obligation de répondre aux préoccupations et aux doutes des pays de la région et de la communauté internationale.

De plus, la diplomatie chinoise a souligné que « la mer de Chine méridionale était la maison commune des pays de la région et ne devait pas devenir un terrain de chasse pour les Etats-Unis afin de poursuivre leurs intérêts géopolitiques ».

« Les Etats-Unis ont fréquemment envoyé un grand nombre de navires et d’avions militaires en mer de Chine méridionale pour provoquer des troubles et montrer leur force. De tels actes ont porté atteinte à la liberté de navigation en mer de Chine méridionale et menacé la souveraineté et la sécurité de la Chine et des autres pays de la région, faisant des Etats-Unis la plus plus importante force de militarisation de la mer de Chine méridionale », selon le porte-parole.

« Les Etats-Unis doivent changer de cap, mettre fin à ces mauvaises actions et jouer un rôle positif dans la promotion de la paix et de la stabilité en mer de Chine méridionale », a assuré Zhao Lijian.