lundi, mai 20

Étiquette : Chine-France

La France peut-elle contribuer au réveil européen face à la Chine ?
Europe, MONDE

La France peut-elle contribuer au réveil européen face à la Chine ?

À trois mois de la présidence française de l’Union européenne, la commission des affaires étrangères et de la défense a adopté 14 recommandations concernant la position de la France vis-à-vis de la Chine, selon le communiqué de presse du Sénat. Comment dépasser le mantra d’une Chine aux trois visages : partenaire, concurrent et rival systémique pour définir des politiques cohérentes ?, se sont demandé les membres de la Commission française des affaires étrangères, de la défense et des forces armées. L’Accord global d’investissement (AGI) entre l’Union européenne et la Chine est signé en décembre 2020 et gelé en mars 2021 : les positions communautaires sont elles contradictoires ou reflètent-elles la réalité du monde complexe dans lequel elles sont prises ? Quelles limites poser pour ...
Percevoir l’Empire du milieu d’une autre manière
COIN DES IDEES, Médias/Net

Percevoir l’Empire du milieu d’une autre manière

En janvier 2010, Etienne Gernelle, directeur adjoint de la rédaction de Le Point, avait accordé une interview à l’agence de presse Xinhua, dans laquelle il expliquait que "critiquer la Chine parce qu’elle a réussi me semble une bêtise, la Chine a le droit de réussir". Son hebdomadaire a consacré 80 pages au pays,  par "des correspondants (qui, ndlr) ont raconté de façon équilibrée une Chine dont le développement est tout à fait stupéfiant", note le Quotidien du peuple, qui a publié l'interview dans son intégralité. Un tournant majeur pour la Chine L'hebdomadaire fait souvent la Une sur la Chine depuis une dizaine d'année parce que "la Chine est très loin et tout près" de la France et "parce que la moitié des choses dans mon bureau sont peut-être fabriquées en Chine, mon portable iPhone ...
« Discussions » prévues entre Jin Jiang et AccorHotels
ECONOMIE

« Discussions » prévues entre Jin Jiang et AccorHotels

Le fonds chinois Jin Jiang ne va pas intégrer le conseil d'administration d'AccorHotels pour le moment, car il est "en discussion" avec le groupe européen. Ce dernier tente de trouver "un équilibre des forces et de gouvernance" face au groupe chinois, Jin Jiang. Le fonds shanghaïen détient 15,06% du capital d'AccorHotels, et a décidé de ne pas demander dans l'immédiat une place au conseil d'administration, bien qu'il aurait pu en avoir une lors d'assemblée extraordinaire du 12 juillet consacrée au rachat du groupe de luxe FRHI et à une augmentation de capital. "Les discussions continuent (...) Elle sont très calmes et il n'y a pas de craintes", a déclaré ce mardi Sébastien Bazin, PDG d'AccorHotels à l'agence Reuters. Ce dernier a indiqué que "nous n'avons pas encore trouvé la solution (....