jeudi, juin 13

Étiquette : Congrès mondial ouïghour

«Uyghur Tribunal», un tribunal britannique enquêtant sur le Xinjiang
RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

«Uyghur Tribunal», un tribunal britannique enquêtant sur le Xinjiang

Selon le site du «Uyghur Tribunal», «il est allégué que la République populaire de Chine («RPC») a perpétré et continue de perpétrer les crimes internationaux les plus graves contre les Ouïghours, les Kazakhs et d'autres musulmans turcs dans la région ouïghoure du nord-ouest de la Chine». En juin 2020, Dolkun Isa, président du Congrès mondial ouïghour, a officiellement demandé à Sir Geoffrey Nice QC de créer et de présider un tribunal populaire indépendant pour enquêter sur ce qu’elle qualifie d’«atrocités en cours et l'éventuel génocide» contre les Ouïghours, les Kazakhs et d'autres populations musulmanes turques. Le Tribunal ouïghour («Tribunal») a été lancé le 3 septembre 2020 soutenu par l’organisation non gouvernementale, la Coalition for Genocide Response. Ce Tribunal «agira en...
Emmanuel Macron ne veut pas « donner de leçon » à la Chine
Europe, MONDE

Emmanuel Macron ne veut pas « donner de leçon » à la Chine

Concernant les Droits de l'Homme, le président français Emmanuel Macron ne veut pas s'exprimer publiquement et donner des "leçons" à la Chine, car cela est "totalement inefficace", a indiqué ce dernier lors de sa visite. "Il y a des différences entre nous qui sont liées à notre histoire, à nos philosophies profondes, à la nature de nos sociétés", a expliqué le président français, 9 janvier en soirée, lors de la déclaration commune aux côtés de son homologue chinois Xi Jinping. "Je peux me faire plaisir en donnant des leçons à la Chine en parlant à la presse française. Ça s'est beaucoup fait, ça n'a aucun résultat", a-t-il assuré. D'après l'Elysée, la question des droits de l'homme a été abordé par Emmanuel Macron en privé avant le voyage. Ce dernier refuse d'en parler publiquement...
5 personnes tuées au Xinjiang
RÉGIONS SPÉCIALES, SOCIETE, Xinjiang

5 personnes tuées au Xinjiang

Des assaillants ont poignardé à mort cinq personnes et fait dix blessés au hasard dans la province du Xinjiang. Trois des attaquants ont été tué par la police, selon les autorités. Cette attaque est survenue au milieu de la foule dans le district de Pishan, a indiqué dans un communiqué du gouvernement de la ville de Hotan (Hetian), qui est l'autorité administrative de tutelle du Xinjiang. "Je crains que cette affaire donne à la Chine un nouveau prétexte politique pour mener une répression et provoque davantage de contrôles discriminatoires ou d'arrestations", a indiqué à l'AFP Dilxat Raxit, porte-parole du Congrès mondial ouïghour, une organisation basée à Munich (Allemagne) et considérée par Beijing comme "séparatiste". En effet, le pouvoir central avait durcit les mesures de séc...