samedi, février 17

Étiquette : Droit

L’UE et l’OIAD demandent la libération de l’avocat Li Heping
Europe, MONDE, SOCIETE

L’UE et l’OIAD demandent la libération de l’avocat Li Heping

Spécialisé dans la défense des Droits de l'Homme, Li Heping a été condamné fin avril à de la prison avec sursis dans un procès à huis clos. Les droits de Li Heping à "un procès équitable, une défense correcte et l'accès à un avocat de son choix" n'ont pas été respectés, ont dénoncé les services extérieurs de l'Union Européenne (UE) dans un communiqué, ajoutant qu'il était privé de son droit de faire appel. L'avocat est connu pour sa défense du dissident aveugle Chen Guangcheng, exilé en 2012 aux Etats-Unis, avait été arrêté en juillet 2015, avec près de 200 autres avocats ou militants des droits de l'Homme interpellés. Six d'entre eux ont déjà été condamnés à des peines allant jusqu'à sept ans et demi de prison ferme. Arrêté le 10 juillet 2015, il avait été  placé en détention...
Un homme transgenre remporte son procès
SOCIETE

Un homme transgenre remporte son procès

Connu sous le pseudonyme de Monsieur C, un transgenre a gagné son procès pour licenciement illégal. Il s'agit d'une première dans le pays. Licencié de son poste de commercial, après 7 jours de travail, pour une "apparence" ne correspondant pas aux standards voulus par le "Centre médical Ciming". Monsieur C porte plainte, mais il est débouté en mai 2016 par un comité d'arbitrage qui a écarté ses arguments, préférant conclure sur un manque de "compétences adéquates". Le plaignant est né femme, mais s'identifie au sexe masculin et s'habille généralement en homme, va déposer plainte en justice pour discrimination supposée à l'encontre d'une personne transgenre. Le tribunal de Guiyang lui donne raison, le 30 décembre 2016, même si l'entreprise n'a pas été jugée coupable de discriminat...
Les violences conjugales désormais condamnées
SOCIETE

Les violences conjugales désormais condamnées

Pour la première fois de son histoire, la Chine a adopté une loi sur les violences conjugales, alors qu'auparavant elles étaient considérées comme un problème privé, qui n'entrait pas dans le cadre politique et juridique. Cette loi arrive à un moment où la situation nécessitait une réaction politique et juridique. Car selon la Fédération des femmes chinoises, près de 40% des femmes mariées ou ayant un partenaire, font l’objet de violences physiques ou sexuelles et près de 25% des familles sont touchées par ce phénomène. La Chine a évoqué ce problème à quelques reprises, comme en 1995, lors que Beijing a accueilli la 4ème Conférence mondiale sur les femmes, qui a abouti à l'écriture d'un plan international pour promouvoir les droits des femmes. Malgré ces engagements internationaux, a...