lundi, janvier 29

Étiquette : expropriation

Madagascar : Des projets chinois se mettent en place à Toliara
Afrique, MONDE

Madagascar : Des projets chinois se mettent en place à Toliara

Des personnalités de Toliara ont négocié la venue d’investisseurs chinois sur le territoire afin de développer de nouveaux projets dans cette province du sud du pays. Il est prévu la réalisation d’un projet de Centre des Arts martiaux et une Clinique pour les touristes de passage à Toliara. Le cercle des cadres de la province ont proposé ce projet aux dirigeants de la province. Cependant, le maire de celle-ci, Jean Rabehaja, a assuré qu’aucune proposition n’a été faite dans ce sens. Face au mécontentement croissant des malgaches contre les entrepreneurs chinois, le maire a assuré qu’aucun projet ne serait lancé sans la garantie de sa faisabilité par le Conseil municipal. Ce dernier tient certainement à s’éviter toute mobilisation populaire, ayant conduit à un différent diplomatique e...
La Chine, une « société vieillissante »
Population, TERRE

La Chine, une « société vieillissante »

Le nombre de personne ne cesse d’augmenter, confirmant le vieillissement de la population. Le manque de lit et de ressource pousse certains à l’illégalité. Un gang de retraité vient d’être arrêté pour agression. La Chine est désormais une "société vieillissante" car la part de la population âgée de 60 ans ou plus représente plus de 10% du total. Le pays comptait fin 2016 plus de 230,8 millions de personnes âgées de 60 ans où plus, soit 16,7% de la population totale, selon le ministère des Affaires civiles. Sur ces 230,8 millions d'habitants, 150,03 millions ont 65 ans ou plus, soit 10,8% de la population totale, précise un rapport publié par le ministère. Le pays comptait 140’000 maisons de retraite équipées d'un total de plus de 7,3 millions de lits fin 2016, soit une hausse resp...
Un barrage hydraulique inquiète les Tibétains
Energies, TERRE

Un barrage hydraulique inquiète les Tibétains

La construction d'un barrage géant à Lianghekou, dans la province du Sichuan, monopolise trois rivières, pour atteindre d'ici 2023, 295 mètres, soit le 3ème barrage du monde par la hauteur, avec une puissance de 3 000 mégawatts. Censé lutter contre le réchauffement climatique, ce chantier tourne au cauchemar pour les résidents en amont, car l'édifice détruit des maisons, monastères bouddhistes, terres fertiles et des montagnes sacrées. Le but est de réduire la dépendance au charbon en développant l'hydroélectricité. Alors qu'en 1949, le pays n'avait que 2 barrages, il abrite désormais 22 000, soit près de la moitié de ceux qui existent dans le monde. Mais ces construction ont un impact négatif sur les population, particulièrement les tibétains, pour qui les montagnes et les ri...