mardi, juillet 16

Étiquette : Great wall

Vers la fin du projet Dragonfly de Google en Chine
CULTURE, Médias/Net

Vers la fin du projet Dragonfly de Google en Chine

«Les informations parues dans les médias selon lesquelles Google met au placard le projet Dragonfly font suite à de vives critiques émanant d’organisations de défense des droits humains et d’employés de Google. Nous apprécierions que Google décide de renoncer à Dragonfly et d’abandonner son projet de coopérer à la censure et à la surveillance de grande ampleur mises en place par le gouvernement chinois. Poursuivre le projet Dragonfly représenterait une capitulation massive en matière de droits humains de l’une des entreprises les plus puissantes du monde» Kumi Naidoo, secrétaire général d’Amnesty International. A lire aussi : Des employés de Google contre le projet Dragonfly «D’après ces informations, Dragonfly est mis de côté en raison de divergences au niveau du processus inter...
Apple n’espionne pas ses usagers chinois
Amériques, MONDE, SCI/TECH

Apple n’espionne pas ses usagers chinois

Le PDG d'Apple Tim Cook a assuré le 2 octobre que les autorités chinoises ne pouvaient pas accéder aux données de ses utilisateurs, même avec les serveurs des groupes technologiques présents en Chine. "Certains pays, comme la Chine, exigent que les données de leurs citoyens restent en Chine", a indiqué Tim Cook dans un entretien filmé au site Vice News. Ce dernier a expliqué que Beijing demande, "si l'on veut proposer un service de 'cloud' (services et stockage en ligne, NDLR), un permis. Et pour avoir un permis, il faut être une entreprise (chinoise). Donc nous avons travaillé avec une compagnie chinoise pour proposer iCloud, mais les clés (...) sont à nous". Selon lui, les informations sont cryptées et qu'il n'est "pas plus facile d'obtenir des données" dans un pays plutôt que dans...
L’accès des entreprises aux VPN limité
Médias/Net

L’accès des entreprises aux VPN limité

Depuis le 31 mars 2018, le ministère de l’industrie et des technologies de l’information a interdit l’utilisation des réseaux privés virtuels (VPN), permettant de se connecter au réseau local d’un pays étranger et d’éviter ainsi la grande muraille du web chinois. Les nouvelles règles stipulent qu’aucune entreprise ne pourra à l’avenir créer ou louer un serveur VPN sans l’autorisation expresse des autorités compétentes. Selon les médias étrangers, cette mesure affectera les entreprises étrangères basées en Chine. En janvier, les autorités avaient ordonné le «nettoyage et la régulation du service d’accès au réseau internet» avant le 31 mars 2018. Désormais, les particuliers et entreprises non compétentes pour l’exploitation des services de télécommunication à l’international ne pourron...
« La réputation du cyberdragon tient à l’ampleur des moyens employés »
SCI/TECH

« La réputation du cyberdragon tient à l’ampleur des moyens employés »

Dans une interview accordée à Atlantico, François-Bernard Huyghe a expliqué comment la Chine est parvenue à devenir un des acteurs incontournables du piratage des données et de la cyber-guerre. Directeur de recherche à l’Institut de Recherches Internationales et Stratégiques (IRIS), François-Bernard Huyghe est spécialisé dans la communication, la cyberstratégie et l’intelligence économique. Pour François Bernard Huyghe, « les États-Unis accusent systématiquement la Chine, à chaque nouvelle attaque informatique les visant. C'est devenu un leitmotiv des sociétés de sécurité US, des think tanks, du Cybercommand ». « Ces accusations reposent sur un triple raisonnement : 1/ les adresses IP d'ordinateurs à l'origine de très nombreuses attaques sont situées sur le territoire chinois, 2/ dans u...