Jour de la Journée Internationale de la Bière, le 3 août, le brasseur néerlandais Heineken annonce son entrée dans le capital de la société China Resources Beer, principal producteur chinois de bière en Chine, pour 2,768 milliards d’euros.

Le brasseur néerlandais compte ainsi élargir son accès au marché chinois qui est en plein boom mais concurrencé par le géant asiatique. Heineken a conclu un accord « non contraignant » avec China Resources Beer, selon lequel il acquerra 40% de CRH Beer. Il s’agit de la société cotée en bourse qui contrôle le groupe chinois. La transaction s’est élevée à 24,35 milliards de dollars hongkongais, selon un communiqué boursier de CRH Beer.

En contrepartie, China Resources Beer rachètera une participation de 0,9% pour 464 millions d’euros dans Heineken. De plus, le géant néerlandais, qui possède trois brasseries dans le pays, devra fusionner ses opérations en Chine avec celles de son nouveau partenaire. Surtout, Heineken accordera à China Resources Beer le droit de commercialiser sa marque de bière éponyme dans le pays.

China Resources Beer peut désormais d’associer à une marque de bière plus prestigieuse, et non pas seulement à ses marques bon marché comme Snow Beer. A l’heure actuelle, le marché chinois reste dominé par les trois brasseurs locaux contrôlant plus de 40% du marché, selon des chiffres d’Euromonitor International cités par Bloomberg.

China Resources, numéro un, contrôlait récemment 18% des ventes de bière du pays, suivi du numéro deux local, Tsingtao. Mais la concurrence s’intensifie entre les géants internationaux (Carlsberg, Anheuser-Busch Inbev…) et les trios leaders chinois, poussant certains groupes à se retirer, comme le japonais Asahi. En effet, la pression sur les prix et la faible marge de manœuvre n’incite pas les brassiers à rester sur un marché où des brasseurs indépendants arrivent en masse.

La Chine est le premier marché mondial de production de bière. Le pays «devrait être le premier contributeur à la croissance du volume planétaire de bière premium sur les cinq prochaines années, avec l’essor rapide de sa classe moyenne», a souligné Heineken dans son communiqué.

Jean-François van Boxmeer, président directeur général d’Heineken, cette association est une «combinaison gagnante» entre la «solide marque» Heineken et le vaste réseau de distribution de China Resources Beer dans le pays.