Selon le Wall Street Journal, le gouvernement va implanter des puces RFID dans tous les véhicules en circulation dans le pays.

Le marquage des véhicules débutera le 1er juillet 2018, sur la base du volontariat dans un premier temps. Les automobilistes devront simplement coller une vignette autocollante sur le pare-brise, et les infrastructures routières seront progressivement adaptées pour placer des dispositifs de lecture RFID (Radio Frequency IDentification) sur le bas-côté.

Ce système devrait permettre d’améliorer le trafic, réduire la pollution et combattre la délinquance routière. La pose d’une vignette RFID devrait être officiellement généralisée en 2019 sur chaque voiture. À partir de là, les voitures vendues en Chine seront obligatoirement dotées d’une vignette RFID.

Hausse du marché automobile en mai