mercredi, juin 19

Étiquette : surveillance

18 des 20 villes les plus surveillées au monde se trouvent en Chine
SCI/TECH

18 des 20 villes les plus surveillées au monde se trouvent en Chine

Selon une nouvelle analyse de Comparitech, expert en surveillance numérique, les villes de Chine sont nombreuses à détenir une vidéosurveillance la plus lourde au monde. Les caméras de télévision en circuit fermé (CCTV) servent à de nombreuses fins, allant de la prévention du crime à la surveillance du trafic en passant par l'observation des opérations industrielles dans des environnements non adaptés aux humains. L'ère numérique a augmenté la prévalence de la surveillance par CCTV, selon l'expert. Les caméras sont de meilleure qualitéet moins chères, tandis que les flux vidéo en direct peuvent être consultés à distance, stockés sur Internet et diffusés. L'adoption de la technologie de reconnaissance faciale permet aux entités publiques et privées de vérifier instantanément l'iden...
La gestion et la surveillance citoyenne pourraient dissuader les investissements étrangers
ECONOMIE

La gestion et la surveillance citoyenne pourraient dissuader les investissements étrangers

Suite aux informations selon lesquelles la Chine a déployé un logiciel de surveillance des personnes mises en quarantaine et suivre la propagation du coronavirus (Covid-19), le cabinet GlobalData a indiqué que cette situation pourrait freiner les investissements étrangers. Stuart Ravens, analyste en chef chez GlobalData, société leader dans le domaine des données et de l'analyse, a expliqué la complexité croissante des affaires en Chine après Covid-19. D'après ce dernier, «au lendemain de Covid-19, l'objectif principal de la plupart des entreprises sera de réduire les coûts partout où elles le pourront. Certains souhaiteront peut-être accélérer le passage aux régions à moindre coût. La croissance économique de la Chine a été soutenue par le fait d’être l’usine du monde». Cependant...
Une application espionnerait des millions de personnes
PCC, POLITIQUE

Une application espionnerait des millions de personnes

Une application d'apprentissage de la pensée du président Xi Jinping permettrait, d'après une entreprise allemande, au gouvernement de recueillir des informations dans les smartphones de millions d’utilisateurs. La société allemande Cure53 estime que l’application "Study the Great Nation", permettrait aux autorités d’espionner plus de 100 millions personnes. Cette information a été rapidement réfutée par le gouvernement chinois. Selon le rapport de la firme allemande, experte en sécurité téléphonique, le groupe Alibaba serait "le responsable officiel de l'application et la force motrice derrière les pratiques de codage douteuses" de celle-ci. L’application permettrait au gouvernement d’accéder aux données personnelles et à l’historique de navigation des utilisateurs de l’applica...
HRW dénonce un « système de surveillance de masse » au Xinjiang
SOCIETE

HRW dénonce un « système de surveillance de masse » au Xinjiang

Le recours par les autorités chinoises à une application mobile pour surveiller la minorité musulmane ouïghoure dans la région du Xinjiang, est dénoncé par l'ONG Human Right Watch (HRW) dans un nouveau rapport. L'organisation de défense des droits de l'Homme a examiné la conception de cette application et identifié les comportements et personnes visés par ce "système de surveillance de masse". L'application est liée à la Plateforme intégrée d'opérations conjointes ("Integrated Joint Operations Platform", IJOP), utilisée par la police du Xinjiang. LE but est de "collecter des données personnelles et signaler les individus jugés potentiellement menaçants", a précisé HRW. Parmi ces données se retrouvent le groupe sanguin, la taille, l'affiliation politique ou religieuse. Mais auss...
Une liste secrète recense les femmes « prêtes à enfanter »
SOCIETE

Une liste secrète recense les femmes « prêtes à enfanter »

Victor Gevers, chercheur en cyber-sécurité néerlandais, a découvert une liste qui contient les informations de près de deux millions de femmes "prêtes à enfanter". Début mars 2019, Victor Gevers a trouvé une base de données laissée sans protection par une entreprise chinoise. Il a identifié une liste d’1,8 million de femmes reconnues comme "BreedReady", autrement dit "prêtes à enfanter". "En Chine, il y a une pénurie de femmes. Une organisation a donc commencé à créer une base de données pour enregistrer plus de 1,8 million de femmes avec toutes sortes de détails tels que numéros de téléphone, adresses, éducation, emplacement, numéro d'identification, état civil et statut 'prête à enfanter'?", a écrit Victor Gevers sur Twitter (@0xDUDE), le 9 mars 2019. Chaque entrée de la li...
Récolte d’ADN des habitants du Xinjiang par les autorités
RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Récolte d’ADN des habitants du Xinjiang par les autorités

Selon certains médias occidentaux, entre 2016 et 2017, 36 millions personnes ont participé à un programme médical qui aurait permit aux autorités provinciales de récolter leur ADN. Tout débute en 2016, lorsque le pouvoir provincial lance une vaste campagne sanitaire, baptisée «Médecine pour tous», proposant un bilan santé gratuit à tous ses habitants. D'après le New York Times, les autorités en ont profité pour récolter les données biométriques et ADN de tous les patients. Plusieurs types d'actes ont été recensé comme les prélèvements sanguin et salivaire, les scans de l'iris, du visage et des empreintes digitales, et l'enregistrement de la voix. Toutes ces informations auraient été compilées dans une base de données que les autorités utiliseraient pour surveiller la population. ...
De plus en plus de difficulté à travailler en Chine
CULTURE, Médias/Net

De plus en plus de difficulté à travailler en Chine

D'après le Club des correspondants étrangers en Chine, les conditions de travail des journalistes étrangers en Chine se sont encore dégradées en 2018. Dans son rapport annuel, le Club des correspondants étrangers de Chine (FCCC), une association professionnelle basée à Pékin qui compte 204 membres issus de 31 pays ou territoires, dénonce le harcèlement dont sont quotidiennement victimes les journalistes étrangers et leurs sources en Chine. Entre la crainte d'avoir son téléphone écouté, les longs délais dans l'obtention des visas, la surveillance lors de reportages, et les interpellations, le travail devient difficile. Un sondage réalisé auprès de 109 personnes "fait état des pires conditions de reportage en Chine de l'histoire récente", a indiqué le Club dans un communiqué. A...
SCI/TECH

Les personnes endettées dans le collimateur

Le pouvoir local du Hebei compte expérimenter une application visant à cartographier les personnes endettées, afin de les pousser à régulariser leur situation en les humiliant. Une fonctionnalité intégrée au sein du WhatsApp chinois, WeChat, vient d’être intégrée dans le Hebei, afin de ridiculiser les personnes endettées. L'objectif est de les pousser à payer leurs dettes. D'après le quotidien China Daily, il est possible de trouver les personnes endettées vivant ou travaillant autour de soi dans le pays. Il est possible de connaître à 500 mètres à la ronde l’identité de ces personnes. "Cela fait partie des mesures prises afin de renforcer les lois et les décisions prises et de participer à un environnement social plus sain", a indiqué un porte-parole de la haute cour sociale de...
Lancement de la reconnaissance de la démarche
SCI/TECH

Lancement de la reconnaissance de la démarche

Digne d'un épisode de Mission Impossible, les autorités de plusieurs villes viennent de mettre en place un nouveau logiciel de "reconnaissance de la démarche". Le logiciel, développé par la société technologique chinoise Watrix, permet d'identifier les personnes sur base de leur silhouette et de leur façon de marcher. Même si le visage est masqué, cette technologie peut reconnaître une personnes à 50 mètres de distance grâce à son comportement. Pour le moment, le logiciel ne permet pas la reconnaissance et la détection des personnes en temps réel. Toutefois, il peut rechercher quelqu'un sur une séquence en dix minutes avec un taux de précision de 94%. Une fois perfectionné, cette technologie viendra en renfort de la reconnaissance faciale, basée sur des images en haute résolution...
SCI/TECH

Toutes les voitures équipées d’une puce RFID

Selon le Wall Street Journal, le gouvernement va implanter des puces RFID dans tous les véhicules en circulation dans le pays. Le marquage des véhicules débutera le 1er juillet 2018, sur la base du volontariat dans un premier temps. Les automobilistes devront simplement coller une vignette autocollante sur le pare-brise, et les infrastructures routières seront progressivement adaptées pour placer des dispositifs de lecture RFID (Radio Frequency IDentification) sur le bas-côté. Ce système devrait permettre d’améliorer le trafic, réduire la pollution et combattre la délinquance routière. La pose d'une vignette RFID devrait être officiellement généralisée en 2019 sur chaque voiture. À partir de là, les voitures vendues en Chine seront obligatoirement dotées d’une vignette RFID. https...
Pour plus de productivité, contrôler les émotions des salariés
SCI/TECH

Pour plus de productivité, contrôler les émotions des salariés

Les ondes cérébrales des employés seront désormais surveillées dans les usines, les entreprises d'État, ainsi qu’au sein de l’armée. Des scientifiques ont créé des capteurs sans fil, pouvant être placés dans les casques et casquettes des employés. Le dispositif, associé à des algorithmes d'intelligence artificielle, détectent les incidents de rage au travail, d'anxiété ou de tristesse. Les employeurs utiliseraient déjà cette «technologie de surveillance émotionnelle», afin de réajuster le rythme de travail, dont la position dans l’entreprise et les pauses. L’objectif de ce dispositif serait d’augmenter la productivité des entreprises et leurs profits. D’après un fonctionnaire du South China Morning Post, la société State Grid Zhejiang Electric Power à Hangzhou, a vu ses bénéfices ...
RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Drapeau chinois hissé sur les mosquées du Xinjiang

Toutes les mosquées du pays devront hisser le drapeau national pour «développer l'esprit patriotique», a déclaré l'Association islamique de Chine. Cette dernière a indiqué dans un communiqué sur son site internet que les drapeaux devront être installés «bien en évidence» sur les lieux de culte, car «cela renforcera le sentiment d'appartenance nationale, le sentiment de citoyenneté, et développera l'esprit patriotique». L’association religieuse, sous l’égide du PCC, a indiqué que le personnel des mosquées devra étudier la Constitution, amendée début 2018 au sein de la quelle la pensée du président Xi Jinping y est inscrite. Ils devront aussi connaitre les «valeurs centrales du socialisme» du Parti communiste. L'islam est présent en Chine depuis le VIIe siècle, lorsqu’une délégation...
La police vante les mérites des lunettes à reconnaissance faciale
Police et Justice, SOCIETE

La police vante les mérites des lunettes à reconnaissance faciale

A Zhengzhou dans le Henan, la police est équipée depuis quelques mois de lunettes de reconnaissance faciale teintées en noir, pour identifier les personnes recherchées. Reliées à la base de données de la police, ces lunettes permettant l’identification d’un fugitif, même si celui-ci se trouve au milieu d’une foule. Cette nouvelle technologie est vivement critiquée par les chinois, qui craignent un renforcement du pouvoir du gouvernement sur leur vie quotidienne. Selon les médias chinois, ce dispositif aurait déjà permis l’arrestation de sept personnes recherchées. Ainsi, la police ferroviaire du Zhengzhou travaille à la gare centrale de la ville, qui est l’une des plus fréquentée du pays, particulièrement lors du nouvel an. Des policiers, munis de ces lunettes de reconnaissance fa...
Taïwan considéré comme un territoire « libre » par Freedom House
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES, TAIWAN

Taïwan considéré comme un territoire « libre » par Freedom House

Taïwan a été classé pour la 2ème année consécutive, parmi les Etats « libres » dans le monde, alors que la Chine continentale est considérée comme un pays non libre et Hong Kong, partiellement libre, d'après le dernier rapport de Freedom House. « La démocratie et la liberté ne peuvent pas être tenues pour acquises, comme le montre le dernier Rapport sur les libertés dans le monde publié par Freedom House. Taiwan est fier d’être l’une des démocraties les plus libres d’Asie et continuera à être un phare pour la région », a réagi le 17 janvier la dirigeante, Tsai Ing-wen. Publié le 16 janvier, le rapport a de nouveau attribué à Taiwan la note maximale de 1, tant en matière de droits politiques que de respect des libertés publiques, et ce pour la deuxième année consécutive. Les notes son...
Des citoyens notés pour leurs actions
SOCIETE

Des citoyens notés pour leurs actions

Lancé en 2014, le système « Crédit social » est une méthode de notation des citoyens visant à récompenser les bons comportements et à punir les mauvais via un système de points. 1 000 points en moins est le maximum, en cas de feu rouge grillé 50 points en moins, en cas de négligence vis-à-vis de ses enfants 100 points en moins en cas de critique ou diffamation du parti sur les réseaux sociaux A contrario, le bénévolat rapporte 10 points, et si le parti vous reconnaît comme citoyen modèle, c’est 100 points de gagné. Depuis 2014, ce projet gouvernementale va être mit en place d'ici 2020. Les citoyens se voient attribuer une note, dite « crédit social », fondée sur les données dont dispose le gouvernement à propos de leur statut économique et social. Le système repose sur un ...
Espionnage : les étrangers dans le collimateur de la police
Police et Justice, SOCIETE

Espionnage : les étrangers dans le collimateur de la police

Les étrangers vivant à Beijing sont au centre d'un nouveau système de récompense pour les citoyens pouvant dénoncer des activités d'espionnage. Les informateurs peuvent téléphoner, envoyer des courrier ou mails, ou encore se déplacer en personne dans les commissariats, pour empocher jusqu'à 500 000 yuans (68'000 euros) si la dénonciation est utile. "Les citoyens jouent un rôle important dans les enquêtes pour espionnage", a souligné la police de la capitale dans une note, précisant que les délateurs peuvent choisir de rester anonymes et/où obtenir une protection policière pour eux et leurs proches. A contrario, les auteurs de fausses informations seront punis, a avertit la police. Le quotidien Beijing Morning Post, cité par Reuters, souhaite que la "mobilisation des masses" permet...
Xi Jinping, « noyau dur » du Parti Communiste Chinois conforté
PCC, POLITIQUE

Xi Jinping, « noyau dur » du Parti Communiste Chinois conforté

Beijing a ancré un peu plus la position du président Xi Jinping comme étant "le noyau" du PCC, via les discours, déclarations et ouvrages consacrés à lui des fondements de l'enseignement idéologique dans les collèges et universités. L'unique pensée, celle de Xi Jinping Depuis 2013, le pouvoir central a modifié les programmes éducatifs, afin de recentrer sur le socialisme à la chinoise et les dires de l'actuel président Xi Jinping. Ainsi, "la pensée politique et le leadership du parti dans les lieux d'enseignement supérieur du pays devraient tourner étroitement autour du Parti communiste chinois avec le camarade Xi Jinping au cœur", a déclaré ce 27 février le Conseil d'Etat, cité par l'agence de presse, Reuters. Cette annonce vient confortée seule prise en octobre 2016, lor...
GPS dans les voitures obligatoires pour faciliter le travail policier
Police et Justice, RÉGIONS SPÉCIALES, SOCIETE, Xinjiang

GPS dans les voitures obligatoires pour faciliter le travail policier

Tous les véhicules immatriculés au Xinjiang doivent désormais porter un système de type GPS. Obligation de la police pour pouvoir surveiller les déplacements des automobilistes. Les conducteurs devront installer le système de navigation satellitaire Beidou "afin de prévenir les vols mais aussi en priorité pour maintenir la stabilité", a déclaré ce mardi 21 février, à l'Agence France Presse, un responsable de la police des transports de la préfecture de Bayingol. D'après un policier, cité par le quotidien Global Times, a expliqué que ce dispositif  permettre de suivre les automobilistes "partout où ils vont". Les habitants ont jusqu'au 30 juin pour se mettre en conformité et devront s'acquitter d'une redevance annuelle de 90 yuans (12 euros) pour faire fonctionner le système. La pr...