Le groupe chinois FAW a dit envisager d’acquérir une participation conséquente dans le gant chinois des VTC, Didi Global.

Cette annonce intervient quelques jours après que Didi a reçu l’accord des actionnaires pour se retirer de la cote aux États-Unis, a révélé l’agence de presse Bloomberg.

Lire aussi : Les actionnaires de Didi votent pour son retrait de Wall Street

Le constructeur automobile public chinois FAW Group aurait pris contact avec les dirigeants de Didi. Il aurait exprimé à la direction son intérêt à devenir un actionnaire majeur de l’entreprise, a indiqué l’agence qui cite des sources.

La société Didi tente de ramener son activité à la normale après avoir provoqué la colère des régulateurs chinois en poursuivant son introduction en bourse à New York, en juin 2021, pour un montant de 4,4 milliards de dollars.

Lire aussi : La Chine demande à Didi son retrait de la cote aux USA

Les régulateurs lui avaient demandé de geler l’opération dans l’attente des résultats d’un audit de cybersécurité sur ses pratiques en matière de données. Didi est toujours sous enquête de la part des régulateurs.

Malgré cela, le groupe FAW s’est engagé à aider Didi à résoudre les problèmes liés à la sécurité des données, ouvrant ainsi la voie à une cotation à Hong Kong, ajoute Bloomberg.

FAW et Didi n’ont pas répondu dans l’immédiat aux demandes de commentaires de Reuters.