Des fouilles à la frontière de la Chine, de la Mongolie et de la Russie ont été réalisé par des archéologues, qui ont découvert un crâne humain vieux de plus de 10.000 ans.

Ce crâne, appartenant à un homme, a été mis au jour par des archéologues au nord de la Chine, près de la ville de Manzhouli.

Afin de déterminer l’âge exact de ces restes humains, les scientifiques ont recouru à la datation au carbone 14. Cette dernière a révélé que leur propriétaire vivait il y a près de 10.113 ans.

Sur le site des fouilles, trois autres crânes ont été également retrouvés, âgés de 7.400 à 1.000 ans, selon les déclarations d’un des employées de l’Institut d’archéologie de la Peita, de l’université de Beijing.

Les recherches à cet endroit se poursuivent depuis le printemps 2018. En novembre dernier, au sud-est de Moscou, des archéologues avaient excavé un crâne de mammouth, contenant plusieurs objets en silice ainsi que des ébauches d’outils.