Communiqué CGTN – La Chine poursuivra avant tout un développement de haute qualité pour bâtir la modernisation chinoise, et son économie devrait trouver un nouvel élan de croissance lors du 20ème Congrès national du Parti communiste chinois (PCC), en accord avec le congrès du PCC.

Certains médias occidentaux ont émis de fausses accusations contre l’économie chinoise, depuis des reportages sur des capitaux étrangers quittant la Chine, affirmant que la croissance économique du pays avait fortement ralenti, jusqu’à lui reprocher d’avoir ébranlé la chaîne d’approvisionnement mondiale.

La réalité est que l’économie chinoise est passée d’une croissance quantitative à une croissance qualitative. La Chine a connu une montée en puissance économique historique et a apporté d’importantes contributions à l’économie mondiale. Elle se consacrera à la construction d’une économie ouverte modernisée et de qualité supérieure au cours des cinq prochaines années.

De la quantité à la qualité

La Chine a promu un nouveau modèle de développement, une double circulation ouverte impliquant les marchés nationaux et étrangers, et elle a mis en œuvre une stratégie de développement axée sur l’innovation et a stimulé les industries stratégiques émergentes.

Le pays a réalisé des percées dans certaines technologies fondamentales dans des domaines clés, notamment les vols spatiaux habités, l’exploration lunaire et martienne, les sondes en eaux profondes et en terre profonde, les superordinateurs, la navigation par satellite, l’information quantique, la technologie de l’énergie nucléaire, la construction aéronautique et la biomédecine.

La Chine a rejoint les rangs des innovateurs mondiaux. Par exemple, elle a inventé le premier acier « déchiré à la main » d’une minceur de 0,02 mm, apportant des contributions exceptionnelles à la modernisation de la fabrication haut de gamme. Il est largement utilisé pour les téléphones portables pliables, les affichages flexibles et les batteries.

Elle a également élaboré deux normes internationales pour la conception des infrastructures ferroviaires à grande vitesse et l’alimentation électrique, qui ont été publiées par l’Union internationale des chemins de fer. Ces deux normes ont démontré la contribution de la Chine à la promotion de l’internationalisation des normes ferroviaires à grande vitesse.

Le pays a fabriqué le plus grand tunnelier du monde (TBM), qui peut être utilisé pour la construction de méga-projets de transport. Les TBM fabriqués en Chine ont été exportés dans plus de 30 pays et régions, la valeur des contrats nouvellement signés ayant augmenté de 58 % en glissement annuel au cours des six premiers mois.

La production et les ventes de véhicules à énergie nouvelle (NEV) en Chine ont dépassé les ventes mondiales pendant sept années consécutives depuis 2015. En 2021, les NEV de marque chinoise occupaient six places du top 10 des modèles les plus vendus au monde. Parmi les dix premières entreprises en termes d’expéditions de batteries électriques, six sont des entreprises chinoises.

Le pays possède également le plus grand réseau 5G au monde, et ses utilisateurs 5G représentent plus de 80 pour cent du total mondial. En 2021, le nombre de robots industriels dans le pays a augmenté de 44,9 % en glissement annuel.

Une montée en puissance économique historique

Les données économiques ont montré que l’économie chinoise a assuré une croissance positive avec un grand potentiel et une résilience avérée au cours de la dernière décennie, ce qui est toujours attrayant pour les capitaux étrangers, et qu’elle a été un stabilisateur de premier plan de la chaîne d’approvisionnement mondiale pendant la pandémie de COVID-19.

Le PIB de la Chine est passé de 54 billions de yuans (7,5 billions de dollars américains) en 2012 à 114 billions de yuans (environ 15,8 billions de dollars) en 2021, avec une part mondiale de 18,5 %, en hausse de 7,2 points de pourcentage. La Chine demeure la deuxième puissance économique mondiale. Au cours de la dernière décennie, sa contribution moyenne à la croissance économique mondiale a dépassé les 30 %, se classant au premier rang mondial.

La consommation est devenue le principal moteur de la croissance économique du pays, contribuant pour 65, % à sa croissance économique en 2021, soit 10 points de pourcentage de plus qu’en 2012. La Chine est devenue le plus grand marché de vente en ligne au monde pendant neuf années consécutives, avec une population de plus de 1,4 milliard d’habitants et un groupe à revenus intermédiaires comptant environ 400 millions de personnes.

La production manufacturière à valeur ajoutée du pays est passée de 16,98 billions de yuans (2,4 billions de dollars) en 2012 à 31,4 billions de yuans (4,4 billions de dollars) en 2021, sa part mondiale passant de 22,5% à près de 30%. Son secteur manufacturier a été le plus important au monde pendant 12 années consécutives ; il a été modernisé, la proportion de fabrication de haute technologie passant de 9,4% à 15,1%.

Les investissements directs à l’étranger (IDE) en Chine sont passés de 111,7 milliards de dollars en 2012 à 173,5 milliards de dollars en 2021. Les investisseurs étrangers ont saisi les nouvelles opportunités offertes par la modernisation de l’industrie et de la consommation en Chine, les flux d’IDE dans le secteur des services et des industries high-tech ayant augmenté respectivement de 8,7% et 33,6% au cours des huit premiers mois de cette année.

«La Chine dispose du plus grand groupe à revenus intermédiaires du monde, un système industriel complet, une chaîne industrielle saine et une infrastructure de plus en plus moderne, offrant un espace de marché abondant pour les entreprises», a déclaré Zhao Chenxin, vice-président de la Commission nationale du développement et de la réforme, lors du congrès du PCC.

Grâce à de solides assises industrielles et à une série de politiques visant à assurer l’approvisionnement, le commerce extérieur de la Chine a maintenu une croissance relativement élevée, ce qui a atténué la pression sur la chaîne d’approvisionnement mondiale découlant de la pandémie de COVID-19 et du conflit entre la Russie et l’Ukraine. Le commerce extérieur du pays a augmenté de 10,1% au cours des huit premiers mois de cette année.

Les tâches pour les cinq années à venir

Les cinq prochaines années seront cruciales pour un bon démarrage de la campagne de modernisation de la Chine, et le congrès du PCC a déterminé les principales tâches nécessaires : La Chine fera des percées dans la promotion d’un développement économique de haute qualité, et atteindra une plus grande autonomie et une plus grande force dans le domaine des sciences et de la technologie, en mettant l’innovation au cœur de cet effort.

Concrètement, cela signifie que le système industriel sera modernisé, et que des mesures seront prises pour faire progresser la nouvelle industrialisation et consolider la force de la Chine en matière de fabrication, de qualité des produits, d’aérospatiale, de transport, de cyber-espace et de développement numérique, en accord avec le congrès du PCC. La Chine fera également de nouveaux progrès en matière de réforme et d’ouverture, et mettra en place de nouveaux systèmes pour une économie ouverte de plus haut niveau.

Le PCC entend concrétiser fondamentalement la modernisation socialiste entre 2020 et 2035, et faire de la Chine un grand pays socialiste moderne, prospère, fort, démocratique, culturellement avancé, harmonieux et beau à partir de 2035 au milieu de ce siècle.

Source Photo – https://mma.prnewswire.com/media/1926226/image_1.jpg