Un navire de guerre américain de nouveau présent dans le détroit de Taïwan

par | Mar 11, 2021 | Chine-Etats-Unis, TAIWAN

Un navire de guerre américain a franchi le détroit de Taïwan, a annoncé ce 11 mars la marine américaine, après la mise en garde d’un amiral américain affirmant que la Chine pourrait envahir Taïwan d’ici 2027.

Le destroyer lance-missiles USS John Finn a navigué le 10 mars dans le détroit de Taïwan, a indiqué la 7ème Flotte des Etats-Unis.

Il s’agit de la troisième opération de ce type depuis l’investiture du président américain Joe Biden. L’opération est destinée à « montrer l’engagement des États-Unis en faveur d’une zone indo-pacifique libre et ouverte », a-t-elle justifié dans un communiqué.

Lire aussi : Un navire américain dans le détroit de Taïwan provoque la colère de la Chine

Ce passage s’est déroulé après l’avertissement du commandant des forces américaines dans la région, l’amiral Philip Davidson, qui a dit redouter une invasion de Taïwan par l’armée chinoise.

« Je crains qu’ils ne soient en train d’accélérer leur projet de supplanter les Etats-Unis (…) d’ici 2050 », a déclaré l’amiral Philip Davidson, chef du commandement militaire indo-pacifique (Indopacom) devant une commission du Sénat américain.

« Il est clair que Taïwan fait partie de leurs ambitions et je pense que la menace est évidente dans la décennie qui vient, en fait au cours des six prochaines années », a indiqué ce dernier.

Lire aussi : Un amiral américain assure que la Chine pourrait envahir Taïwan

Taïwan compte 23 millions d’habitants et est dirigée depuis 1945 par un gouvernement autonome (la « République de Chine« ) qui s’y était réfugié après la victoire des communistes en Chine continentale en 1949 à l’issue de la guerre civile chinoise.

La « République populaire de Chine », basée à Beijing, considère Taïwan comme une de ses provinces. Elle assure son intention de recourir à la force en cas de proclamation formelle d’indépendance à Taïwan.

Un porte-parole de l’armée de l’air chinoise, Zhang Chunhui, a accusé les Etats-Unis de « faire de la surenchère en communiquant publiquement » sur le passage de leur destroyer dans le détroit de Taïwan.

« Nous exprimons notre ferme opposition face aux actions de ce navire américain, qui envoie un mauvais signal, s’ingère et aggrave délibérément la situation régionale », a-t-il souligné dans un communiqué.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :