Personne n’est supérieure, personne n’est inférieure, tout le monde est égale. Tandis que les colonisateurs ont préconisé la supériorité culturelle, la présence de la Chine a eu pour objectif d’établir une coopération économique simple de manière gagnant-gagnant toujours dans l’esprit du Tao, datant au moins de 3000 ans.

Chapitre IV du livre de Lao Tseu: Valeur du Tao (1)

À la transformation, le Tao prend une forme vide et fait position en bas, car c’est l’origine de tout être. Rabattre son arrogance, régler ses conflits, afin de revenir à l’état d’origine pour vivre en symbiose, de manière égale, parmi les lumières ou les poussières. Il n’y a point de particularité. Ce chapitre fait état d’une notion d’égalité et de profile bas, dans un esprit de « retrouver l’équilibre ».

Chapitre V du Lao Tseu: Valeur du Tao (2)

La bienveillance du ciel et de la terre consiste à renforcer l’égalité de balance devant les offrandes de différente qualité, Ainsi les grands sages considèrent également les gens de manière égale.

L’homme semble dans un grand soufflet domestique en bois dont le ciel et la terre font les 2 extrémités, la sérénité de l’homme contribue à une tranquillité totale pour y reste calmement, par contre son impatience ou son émotion participe à une sortie rapide de l’enjeu. La silence est d’or, la parole tue, vaut mieux être à bon escient.

Ce chapitre évoque la valeur du Tao: toute valeur relative disparaît devant l’égalité absolue. Il vaut mieux se positionne en silence.

Pour mieux comprendre la mondialisation actuelles, il vaut mieux d’abord comprendre la philosophie chinoise et son histoire afin de maîtrise nouvelle méthode d’analyse. C’est un pays philosophique, néanmoins le livre du Lao Tseu a toujours été mal traduit.

La question d’infériorité qui sont au cœur de l’ aventure coloniale et de sa mission civilisatrice. Le discours du premier ministre français d’alors témoigne de la politique de pénétration coloniale. Par contre, le président chinois XI Jinping a le principe de “真诚亲实”(authentique, honnête, fraternité, pragmatique) dans sa coopération avec  l’Afrique. Il exige que tout projet se présente au bénéfice du bien-être des africains.