Michael Studeman, amiral de l’US Navy spécialisé dans le renseignement militaire dans la région Asie-Pacifique, a effectué une visite surprise à Taïwan, selon deux sources à Reuters.

Le Pentagone s’est refusé à tout commentaire. Le ministère taïwanais des Affaires étrangères a confirmé qu’un responsable américain était arrivé sur l’île mais n’a pas donné plus de détails, ajoutant que le voyage n’avait pas été rendu public.

La Chine avait réagi avec colère à la visite du secrétaire américain à la Santé, Alex Azar, à Taïwan en août dernier, puis à celle du sous-secrétaire d’État américain Keith Krach en septembre. La Chine avait à chaque fois envoyé des avions de combat près de l’île.

L’administration de Donald Trump a intensifié son soutien à Taïwan, en lui vendant des armes, suscitant la colère de la Chine. En effet, Donald Trump a tenu à apporter son soutien à Taïwan dès sa nomination à la Maison blanche.

Le United Daily News de Taïwan a publié des photos d’un jet privé à son arrivée à l’aéroport de Songshan, dans le centre-ville de Taipei. Cet avion est présenté comme un avion militaire américain. De plus, des fonctionnaires ont été vu au sein d’un terminal réservé aux personnalités.

Pour tout savoir de Taïwan! – Cliquez sur l’image

Les données de planefinder.net, site de suivi des vols, font état de l’arrivée d’un vol privé en provenance d’Hawaï – qui abrite le siège du Commandement de l’armée américaine pour la région Indo-Pacifique – à l’aéroport de Songshan le 22 novembre dans la journée. Cette annonce est intervenue peu de temps avant la publication des photographies sur le site du United Daily News.

Dans une brève déclaration, le ministère des Affaires étrangères de Taïwan a rappelé que les interactions avec les États-Unis étaient fréquentes. « Nous nous félicitons de la visite du responsable américain. Mais comme cet itinéraire n’a pas été rendu public, étant donné la confiance mutuelle entre Taïwan et les Etats-Unis, le ministère des Affaires étrangères n’a aucune autre explication ou commentaire », a-t-il ajouté.

Les États-Unis, comme la plupart des pays, n’ont pas de relations diplomatiques officielles avec Taïwan, mais ils représentent le principal soutien international et fournisseur d’armes de l’île démocratique.

Le Premier ministre de Taïwan, Su Tseng-chang, a annoncé la visite prochaine du chef de cabinet de l’Agence américaine de protection de l’environnement, Andrew Wheeler. Selon les médias américains, ce voyage devrait avoir lieu en décembre.