Par Yoro Diallo – En examinant les divers systèmes de gouvernance à travers le monde, l’observateur des relations internationales relève aisément que certains dirigeants, notamment de pays occidentaux, se font souvent remarqués par des improvisations inappropriées et des ambiguïtés douteuses dans le fond de leurs discours et interventions.

Ces dirigeants se singularisent aussi par une incohérence remarquable entre leurs discours et les actes qu’ils posent. Ainsi, ils déroutent parfois leurs interlocuteurs et les peuples qu’ils sont censés servir.

A cet examen, nous avons noté que les discours et les interventions du Président chinois, Xi Jinping suivent une ligne directrice constante, articulée et inébranlable, rendant la compréhension facile et l’adhésion de l’auditeur et du peuple. Comme le fil d’Ariane, cette ligne directrice nous plonge toujours dans le fin fond de la riche culture chinoise pour nous révéler entre autres caractéristiques : la fidélité à l’engagement initial, la lutte du Dirigeant pour la réalisation des aspirations du peuple, le bonheur partagé, la paix dans le monde, le multilatéralisme, le respect des cinq principes de la coexistence pacifique.

Le 4 Novembre 2022, l’allocution que le Président Chinois a délivrée lors de la cérémonie d’ouverture de la 5ème Exposition Internationale d’Importation de la Chine (CIIE) n’a pas dérogé au principe de clarté et de pragmatisme qu’on lui reconnait. Cette allocution, de par son contenu et son symbolisme demeurera dans les annales de l’histoire de l’ouverture et du multilatéralisme au chapitre de la voie à suivre pour réaliser la prospérité et le développement dans le monde. Elle nous a tout d’abord édifiés sur l’objectif de la création de la CIIE, il y a 5ans. Il s’agit «d’élargir l’ouverture de la Chine pour que l’immense marché chinois offre au monde d’immenses opportunités».

A cet égard, l’Exposition Internationale d’Importation de la Chine est devenue «une vitrine pour connaitre la nouvelle dynamique de développement en Chine, une plateforme pour promouvoir l’ouverture de haut niveau et un bien public mondial partagé par tous». En mettant l’accent sur l’ouverture comme « une force motrice importante pour le progrès de la civilisation humaine et la bonne voie que nous devons suivre pour réaliser la prospérité et le développement dans le monde», le Président Xi nous invite à nous appuyer sur l’ouverture pour lever les obstacles entravant la reprise de l’économie mondiale et le développement.

La symbolique forte se réfère au 20ème Congrès National du Parti Communiste Chinois, pour renseigner que «la Chine poursuivra la politique fondamentale de l’ouverture sur l’extérieur, appliquera fermement la stratégie d’ouverture mutuellement bénéfique et continuera de s’engager dans la mondialisation économique». Le pays travaillera à «renforcer les interactions entre les marchés domestique et international comme entre les ressources intérieures et extérieures pour que son développement offre sans cesse de nouvelles opportunités au monde».

La Chine s’engage à accélérer «la construction d’un marché intérieur robuste, à favoriser l’optimisation et la montée en gamme du commerce des marchandises, et à développer de nouveaux mécanismes de promotion du commerce des services». Des actions d’envergure sont planifiées. Il s’agit notamment de : la création des zones pilotes de coopération sur l’e-commerce «Route de la Soie», la construction des zones de démonstration nationales du développement innovant du commerce des services, la promotion de l’innovation dans le commerce et la coopération de qualité dans le cadre de l’Initiative «la Ceinture et la Route».

Dans sa philosophie de développement partagé, l’ouverture institutionnelle du pays se fera en termes de règles, de règlements, de gestion et de normes, afin d’encourager les investissements étrangers et approfondir la construction de la zone de démonstration nationale intégrée pour l’élargissement de l’ouverture du secteur des services. La stratégie de renforcement des zones pilotes de libre-échange sera appliquée, tandis que la construction du Port de libre-échange de Hainan  sera accélérée

Fortement attachée au multilatéralisme, la Chine adhère pleinement aux négociations sur la réforme de l’Organisation mondiale du Commerce. Elle s’activera à promouvoir la libéralisation et la facilitation du commerce et de l’investissement, contribuera à la coordination internationale des politiques macroéconomiques et fera émerger avec le reste du monde de nouveaux moteurs de développement mondial. Aussi, la Chine travaillera «activement à rejoindre l’Accord du Partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP) et l’Accord du Partenariat sur l’économie numérique (DEPA)». Elle soutient et «accompagne les efforts des autres pays en développement pour un développement accéléré, afin de construire une communauté d’avenir partagé pour l’humanité».

Prenant son inspiration dans un poème chinois, Xi Jinping invite  tous «les pays à porter le véritable multilatéralisme, à bâtir un plus grand consensus en faveur de l’ouverture et à surmonter ensemble les difficultés et défis auxquels est confrontée l’économie mondiale», afin d’apporter des perspectives radieuses au développement mondial. Au regard de cette allocution, nous osons affirmer que la modernisation à la chinoise a d’ores et déjà pris un élan qui préfigure un avenir radieux.