Le président chinois Xi Jinping a promis le 13 septembre de «défendre la sécurité commune» avec le Kazakhstan, a annoncé un média d’État, avant sa visite cette semaine au Kazakhstan et en Ouzbékistan.

Le président chinois Xi Jinping a signé une tribune publiée dans le journal Kazakhstanskaïa Pravda avant sa visite d’Etat au Kazakhstan, intitulée « S’appuyer sur le passé pour faire de plus grands progrès dans les relations sino-kazakhes ».

Parmi les points qu’il a évoqué, il a mit l’accent sur la préservation de « la sécurité commune ». « Face à une conjoncture régionale et internationale complexe, nous ne pourrons surmonter les difficultés de notre temps et résoudre les défis dans la gouvernance sécuritaire qu’en renforçant l’unité et la coopération », a souligné ce dernier.

Il a ainsi écrit que « la Chine voudrait approfondir sa coopération en matière d’application de la loi, de sécurité et de défense avec le Kazakhstan. Guidés par l’Initiative pour la sécurité mondiale, nous devons agir dans la conception d’une sécurité commune, globale, coopérative et durable et œuvrer ensemble pour favoriser la mise en œuvre de l’Initiative Chine + Asie centrale pour la coopération sur la sécurité des données. »

Dans un autre article destiné à la presse ouzbèke, Xi Jinping promet de «renforcer la coopération en matière de sécurité», a rapporté CCTV. Le président chinois va participer à Samarkand en Ouzbékistan à un sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) qui regroupe la Chine, la Russie, l’Inde, ainsi que le Kazakhstan, le Kirghizstan, l’Ouzbékistan et le Tadjikistan.

La Chine souhaite coopérer avec le Kazakhstan dans la lutte contre le trafic de drogue et le crime organisé international ainsi que contre les trois «fléaux», terme utilisé par Pékin pour désigner le terrorisme, le séparatisme et l’extrémisme religieux, a ajouté Xi Jinping. Il s’agira selon lui d’assurer « la sécurité des oléoducs et gazoducs et d’autres grands projets de coopération et leurs personnels. Nous devons nous opposer résolument aux interférences des forces extérieures et travailler de concert pour une paix durable et la stabilité à long terme de notre région ».