Sélectionner une page

PCC,POLITIQUE

Xi Jinping veut combattre ce qui pourrait « saper » le pouvoir du PCC

Le président Xi Jinping a appelé ce mercredi 18 octobre à combattre « les paroles et les actes » de nature à saper l’autorité du PCC au pouvoir.

« Nous devons (…) nous opposer fermement à toute action qui porterait atteinte aux intérêts du peuple ou éloignerait le Parti et le peuple », a déclaré le secrétaire général du PCC, dans son discours d’ouverture du 19ème congrès national du PCC.

« Si notre Parti parvient à unir et à mener le peuple (…) nous ferons face aux risques majeurs, surmonterons les obstacles », a-t-il ajouté, mettant en avant les « évolutions profondes et complexes » affectant le pays.

« Les perspectives (de développement) sont radieuses mais il y a de graves défis à relever », a-t-il martelé. « Les camarades de tout le Parti doivent (…) se montrer vigilants, être audacieux face au changement et aux innovations, se garder de toute rigidité », a-t-il argumenté, afin de « concrétiser la victoire du socialisme aux caractéristiques chinoises, dans une nouvelle ère ».

Cette « nouvelle ère » consiste à résoudre « le problème de nourrir et de vêtir plus d’un milliard de personnes », le gouvernement doit désormais répondre « à leurs besoins d’une vie meilleure vie, non seulement sur le plan matériel et culturel », mais également en termes de « justice », « sécurité » et « d’environnement ».

Cette nouvelle ère concernera aussi les cadres du parti, qui devront respecter à la lettre les mises en garde du président. « Toute ligne de pensée ou de conduite cantonnée à la satisfaction de ses plaisirs, à l’inaction, à la paresse et à l’évitement des difficultés est tout simplement inacceptable », a souligné Xi Jinping.

Ce n’est pas la première fois que le président recadre les cadres du parti, les appelant à plus de discrétion. En 2015, le PCC a placé le golf et la gloutonnerie sur la liste des pratiques interdites à ses membres. Ces mesures s’inscrivent dans le cadre de la lutte contre la corruption décrétée par le président Xi Jinping.

Les mœurs des hauts cadres, notamment des banquets pantagruéliques organisés par certains d’entre eux, ont décrédibilisé la classe politique, qui doit donner l’exemple en vivant modestement.

« Les membres du parti doivent séparer intérêts publics et privés, faire passer les intérêts publics en premier et travailler de manière désintéressée« , avait indiqué l’agence de presse, Xinhua. Un code de conduite a d’ailleurs été mis en place pour inciter les membres du PCC « à préférer la simplicité et à se préserver de l’extravagance ».

Ce code de discipline place explicitement la consommation excessive de nourriture et de boisson et la pratique du golf sur la liste des violations, ce qui n’était pas le cas auparavant.  Il condamne aussi les « relations sexuelles inappropriées », une définition semble-t-il plus large que « le concubinage et la pratique de l’adultère » jusqu’alors prohibés.

 

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre opinion compte!

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques




Dossier d’Histoire

Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :