A l’occasion de la Réunion des dirigeants économiques de l’APEC, le président Xi Jinping a appelé le 12 novembre à des efforts pour construire une communauté de destin en Asie-Pacifique. Cette communauté se caractérise, selon lui, par l’ouverture, l’inclusivité, la croissance axée sur l’innovation, la connectivité et la coopération gagnant-gagnant.

«Cette année marque le 30e anniversaire de l’adhésion de la Chine à la Coopération économique Asie-Pacifique (APEC). Cela a été trois décennies d’approfondissement des réformes et d’ouverture pour la Chine, et d’élargissement de la coopération économique à travers l’Asie-Pacifique», a-t-il déclaré à Beijing par liaison vidéo.

La région Asie-Pacifique est devenue la puissance économique la plus dynamique et la plus prometteuse au monde, restant à la pointe du développement économique mondial et apportant sa contribution positive à la croissance mondiale et au bien-être des habitants de la région, a indiqué Xi Jinping.

Ce dernier a demandé à l’ensemble des institutions de Chine de « poursuivre le bon travail, afin de mettre en œuvre la Vision Putrajaya 2040 » et de « s’efforcer à construire une communauté Asie-Pacifique avec un avenir commun caractérisé par l’ouverture et l’inclusion, une croissance axée sur l’innovation, une plus grande connectivité et une coopération mutuellement bénéfique« .

«L’ouverture est la bouée de sauvetage de la coopération en Asie-Pacifique», a souligné Xi Jinping, appelant à l’établissement d’une zone de libre-échange de haut niveau en Asie-Pacifique.

Il a également a souhaité « des efforts pour pratiquer un véritable multilatéralisme, s’en tenir au dialogue plutôt qu’à la confrontation, à l’inclusion plutôt qu’à l’exclusion et à l’intégration plutôt que le découplage, et être résolu à sauvegarder le régime commercial multilatéral avec l’Organisation mondiale du commerce en son centre », selon l’agence de presse Xinhua.

«Nous devons nous engager dans un développement axé sur l’innovation, exploiter la puissance de l’économie numérique en tant que nouveau moteur de croissance et diffuser les fruits des technologies numériques à davantage de personnes dans notre région», a-t-il noté.

Le président chinois a noté que l’économie et la technologie sont des domaines importants de la coopération au sein de l’APEC. «Nous (les membres de l’APEC) devons intensifier notre contribution, nous assurer que les membres en développement tirent un réel profit de cette coopération et continuer à insuffler un nouveau dynamisme au développement et à la prospérité de l’Asie-Pacifique», a déclaré Xi Jinping.

La Chine, a affirmé Xi Jinping, étendra sans relâche son ouverture et partagera ses opportunités de développement avec les membres de l’APEC et le reste du monde.

A la suite des propositions du président chinois Xi Jinping sur l’approfondissement de la coopération régionale présentée lors de la 28e réunion des dirigeants des économies de la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique (APEC), Bambang Suryono, président du Centre d’études sur l’innovation en Asie, a indiqué « promouvoir la construction d’une communauté de destin pour l’Asie-Pacifique est particulièrement important ».

« Pour la région Asie-Pacifique, la priorité absolue actuelle est de travailler ensemble pour lutter contre la pandémie. Alors que la Chine fait de son mieux pour prévenir et contrôler l’épidémie chez elle, elle fournit activement une assistance aux pays de la région Asie-Pacifique », a indiqué ce dernier.

Selon lui, « la proposition de la Chine n’est pas seulement propice à la promotion de la reprise économique dans la région, mais favorisera aussi la prospérité et la stabilité dans le monde entier ».

De son côté, Vo Dai Luoc, ancien directeur de l’Institut d’économie et de politique mondiales de Hanoï, qui relève de l’Académie vietnamienne des sciences sociales, a expliqué que « défendre le multilatéralisme pour favoriser une économie Asie-Pacifique plus ouverte est un choix qui semble évident ».

Concernant l’innovation, Cen Zhiwei, professeur d’économie à l’Université Sangyo de Kyoto, a déclaré que « la proposition de Xi Jinping est d’une importance historique et éclairante pour le développement futur et la coexistence pacifique de la région Asie-Pacifique ».

Pour James Laurenceson, directeur de l’Institut des relations australo-chinoises à l’Université de technologie de Sydney, la Chine devient de plus en plus importante dans la région, « non seulement parce qu’elle est l’un des plus gros pays commerçants de la région, mais aussi parce que la Chine est de loin le leader mondial de ce type de commerce (e-commerce) ».

Gu Qingyang, professeur associé à la Lee Kuan Yew School of Public Policy de l’Université nationale de Singapour, a indiqué que « la Chine a fait de grands efforts dans le développement vert, ce qui constitue une contribution importante à la réponse mondiale au changement climatique et à la promotion du développement vert ».