Un tremblement de terre de magnitude 6,7 a secoué le comté d’Akto, dans la préfecture autonome Kirghize de Kizilsu (Xinjiang), ce vendredi 25 novembre, causant la mort d’une personne et de plusieurs animaux d’élevage.

Un villageois d’Akto est décédé dans l’effondrement de sa maison. Six autres maisons ont été endommagées ou se sont effondrées, selon les autorités locales.  Ces dernières ont indiqué que l’épicentre se trouve dans des zones de montagne froides et peu peuplées.

Selon le Centre des réseaux sismiques de Chine, le tremblement de terre a frappé à une profondeur de 10 km, provoquant l’arrêt de la circulation de certains trains.

De fortes secousses ont été ressenties dans la préfecture voisine de Kashgar et des sections de chemin de fer ont été temporairement fermées dans le sud du Xinjiang.

L’Administration nationale des séismes a déclenché une procédure d’urgence de niveau 3, permettant l’envoi rapide d’une équipe de travail dans la zone frappée par le tremblement de terre. Une intervention d’urgence a également été lancée par le bureau sismologique régional.

Les statistiques montrent que 83 tremblements de terre d’une magnitude de 4 ou plus se sont produits à moins de 200 km de l’épicentre au cours des cinq dernières années, le plus important ayant eu lieu le 7 décembre 2015, quand un séisme de magnitude 7,4 a secoué le Tadjikistan, d’après Radio Chine Internationale.