Dans le cadre de sa nouvelle loi contre la consommation et la vente d’animaux sauvages, les douanes ont arrêté une douzaine de personnes soupçonnées de contrebande de 20,3 tonnes de produits dérivés d’animaux sauvages placés sous la protection de deuxième classe du pays.

L’Administration générale des douanes a indiqué dans un communiqué que les produits d’animaux sauvages saisis, dont les geckos séchés, ont été trafiqués par les suspects depuis l’étranger, pour les vendre sur les marchés de produits médicinaux dans les provinces chinoises du Guangdong, de l’Anhui et du Sichuan.

Le gecko appartient à une petite espèce de lézard principalement présente en Asie du sud-est et du sud. Il fait partie des espèces sauvages de la protection nationale de deuxième classe en Chine et est inscrit à l’Annexe II de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction.

L’administration va intensifier ses efforts pour lutter contre la contrebande d’espèces sauvages et de produits connexes tout en rompant les chaînes de trafic, a déclaré un responsable de l’administration.