jeudi, février 1

Étiquette : animaux sauvages

La Chine doit agir concrètement contre le commerce d’animaux sauvages
2019-nCoV, Animaux, SOCIETE

La Chine doit agir concrètement contre le commerce d’animaux sauvages

La Chine et ses voisins doivent non seulement réprimer le commerce des espèces sauvages, mais également éviter les échappatoires juridiques permettant l’élevage des espèces porteuses de maladies, ont déclaré les experts de l’OMS. Une étude dirigée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a déclaré qu'il était «vraisemblablement très probable» que le SRAS-CoV-2 ait été transmise aux humains par des chauves-souris via une espèce intermédiaire. Cette annonce met en évidence le rôle crucial de l'élevage de la faune sauvage dans le monde et notamment en Chine. Lire aussi : L'OMS souhaite une enquête sur l'hypothèse d'une fuite d'un laboratoire en Chine Tong Yigang, un expert chinois des maladies animales impliqué dans l'étude conjointe, a déclaré que les résultats justifiaient la...
Le pangolin retiré de la pharmacopée traditionnelle
Animaux, SCI/TECH

Le pangolin retiré de la pharmacopée traditionnelle

Le gouvernement a retiré les ingrédients issus du pangolin de la liste officielle des produits de la pharmacopée traditionnelle, ont annoncé certains médias. Cette information a été révélé plusieurs jours après le renforcement des mesures de protection de cet animal menacé d'extinction et soupçonné d'avoir joué un rôle dans la transmission à l'homme du nouveau coronavirus. Les pangolins ont été retirés cette année de la pharmacopée officielle chinoise, ainsi que des produits comme des pilules fabriquées à base d'excréments de chauves-souris, a rapporté le journal Health Times. Le pangolin est l'animal le plus pourchassé par les braconniers et les trafiquants dans le monde. Il est surtout soupçonné d'avoir été l'hôte intermédiaire qui aurait permis la transmission du nouveau corona...
Wuhan interdit la consommation d’animaux sauvages
Animaux, SOCIETE

Wuhan interdit la consommation d’animaux sauvages

La ville de Wuhan a décidé d'interdire la consommation d'animaux sauvages, après la pandémie de coronavirus qui a touché plus de cinq millions de personnes à travers le monde. Lire aussi : La Chine interdit le commerce et la consommation d'animaux sauvages Épicentre de la pandémie de coronavirus, le site de la municipalité a publié un avis dans lequel elle annonce qu'il est désormais interdit de manger, chasser ou de faire se reproduire des animaux sauvages classés comme protégés, tout comme les espèces terrestres protégées, celles qui sont dans la nature ou issues d'un élevage. La nouvelle règle est effective depuis le 20 mai, et durera cinq ans. Ainsi, il sera interdit la consommation des espèces aquatiques menacées. La consommation d'animaux sauvages est particulièrement scruté...
Beijing rejette l’existence de « marchés d’animaux sauvages frais »
Animaux, SCI/TECH

Beijing rejette l’existence de « marchés d’animaux sauvages frais »

Geng Shuang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a réfuté le 23 avril les accusations d'un haut responsable américain contre la Chine concernant le COVID-19, en déclarant que la Chine avait légiféré pour interdire complètement les activités illégales de chasse, de commerce, de transport et de consommation d'animaux sauvages. A lire aussi : Des marchés d'animaux sauvages seraient de nouveau ouvert Le porte-parole a répondu à une question concernant des propos du secrétaire d’État des Etats-Unis Mike Pompeo. Ce dernier a appelé la Chine et d'autres pays à fermer de manière permanente tous les marchés d'animaux sauvages frais, qui "pourraient avoir joué un rôle clé dans la propagation de la pandémie de COVID-19", qualifiant cela de "mesure qui pourrait réduire les...
La bile d’ours préconisé contre le coronavirus
2019-nCoV, Animaux, SCI/TECH

La bile d’ours préconisé contre le coronavirus

Révélée par une enquête d’une agence environnementale britannique, l'annonce par le gouvernement de l'utilisation de la bile d'ours pour lutter contre le coronavirus, révèle l'ambivalence du gouvernement face à la régulation du trafic d’espèces protégées. Peu après l’irruption du SARS-CoV-2, et de l’épidémie de Covid-19, le gouvernement avait décrété la fermeture des marchés d'animaux sauvages, où achètent les viandes et produits d'animaux exotiques. Cette fermeture, tout comme lors de l’épisode du SARS en 2003, n’est que temporaire. Et elle ne s’accompagne pas d’une interdiction d’utilisation de ces mêmes ressources dans la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC). A lire aussi : « L’interdiction de consommation de la faune en Chine fonctionnera-t-elle? » Cependant, le gouvernement...
Des marchés d’animaux sauvages seraient de nouveau ouvert
SOCIETE

Des marchés d’animaux sauvages seraient de nouveau ouvert

En dépit de l'interdiction de la vente et de la consommation d'animaux sauvages, prodiguée au début du mois de mars, il semblerait que des marchés auraient reçu l'autorisation de rouvrir. Alors que la quarantaine touche à sa fin dans le pays, les chauves-souris et les scorpions seraient déjà de retour sur certains étals de commerçants, en compagnie de chats et de chiens, notamment dans la ville de Guilin, a indiqué le journal britannique Metro. Ces animaux sont d'ailleurs présentés dans des conditions sanitaires déplorables. L'un de ces marchés, désormais tristement célèbre celui de Wuhan, est considéré comme l'un des berceaux présumés du Covid-19. Au début de l'épidémie, des responsables du contrôle des maladies infectieuses de la capitale provinciale ont pointé du doigt les animaux...
« L’interdiction de consommation de la faune en Chine fonctionnera-t-elle? »
Tribunes - Analyses

« L’interdiction de consommation de la faune en Chine fonctionnera-t-elle? »

De Project Syndicate - Par Federico Varese et Rebecca W.Y. Wong - Depuis l'épidémie de COVID-19, qui aurait émergé du marché de Huanan à Wuhan en décembre 2019, les défenseurs de la santé publique et des droits des animaux ont appelé à un examen plus approfondi des «marchés humides», où un large éventail d'animaux vivants sont maintenus en contact étroit les uns avec les autres et avec les gens, puis abattus sur place et vendus. A lire aussi : La Chine interdit le commerce et la consommation d’animaux sauvages Ces marchés sont mûrs pour la transmission entre espèces de nouveaux agents pathogènes, et ils existent dans toute l'Asie, où ils soutiennent d'autres industries, de la restauration et du tourisme aux médecines traditionnelles. Nous avons tous les deux eu un aperçu...
20 tonnes de produits d’espèces sauvages de contrebande
Animaux, SOCIETE

20 tonnes de produits d’espèces sauvages de contrebande

Dans le cadre de sa nouvelle loi contre la consommation et la vente d'animaux sauvages, les douanes ont arrêté une douzaine de personnes soupçonnées de contrebande de 20,3 tonnes de produits dérivés d'animaux sauvages placés sous la protection de deuxième classe du pays. L'Administration générale des douanes a indiqué dans un communiqué que les produits d'animaux sauvages saisis, dont les geckos séchés, ont été trafiqués par les suspects depuis l'étranger, pour les vendre sur les marchés de produits médicinaux dans les provinces chinoises du Guangdong, de l'Anhui et du Sichuan. Le gecko appartient à une petite espèce de lézard principalement présente en Asie du sud-est et du sud. Il fait partie des espèces sauvages de la protection nationale de deuxième classe en Chine et est inscrit...
La Chine interdit le commerce et la consommation d’animaux sauvages
2019-nCoV, POLITIQUE, Santé

La Chine interdit le commerce et la consommation d’animaux sauvages

L'Assemblée populaire nationale a déclaré qu'elle interdirait immédiatement le commerce et la consommation d'animaux sauvages, dans une décision accélérée qui, selon elle, permettra au pays de gagner la bataille contre l'épidémie de coronavirus. L'annonce, faite le 24 février dans la soirée, intervient après une première suspension du commerce et de la consommation d'animaux sauvages en janvier. A lire aussi : Projet d'interdiction de consommation d'animaux sauvages "Il y a eu une inquiétude croissante parmi les gens concernant la consommation d'animaux sauvages et les dangers cachés qu'elle apporte à la sécurité de la santé publique depuis la nouvelle épidémie de maladie à coronavirus (COVID-19)", a déclaré Zhang Tiewei, porte-parole de la Commission des affaires législatives de ...
Ecriture d’un projet d’interdiction du commerce illégal d’animaux sauvages
POLITIQUE

Ecriture d’un projet d’interdiction du commerce illégal d’animaux sauvages

Les législateurs ont commencé ce 24 février à élaborer un projet de décision concernant l'interdiction globale du commerce illégal d'animaux sauvages et l'élimination des mauvaises habitudes de consommation d'animaux sauvages. Le but de cet texte est de sauvegarder la vie et la santé du peuple. Le projet a été soumis ce 24 février à la session bimestrielle du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale. Le projet est composé de huit articles et se concentre sur la consommation jugée "imprudente" d'animaux sauvages par certaines personnes. Ce projet de loi vient de l'épidémie de nouveau coronavirus dont l'origine viendrait de la consommation de pangolin ou de serpent. Le projet vise à interdire complètement la consommation d'animaux sauvages et à réprimer le commerce illéga...
Coronavirus : le commerce d’animaux sauvages interdit
Santé, SOCIETE

Coronavirus : le commerce d’animaux sauvages interdit

Le gouvernement a annoncé ce 26 janvier une interdiction temporaire du commerce d'animaux sauvages dans le cadre des mesures prises pour endiguer l'épidémie du nouveau coronavirus, qui serait partie d'un marché de vente en gros où était vendu ce type d'animaux à des fins de consommation. Cette interdiction concerne les marchés, les supermarchés, les restaurants et le commerce en ligne. L'élevage, le transport ou la vente de toutes les espèces animales sauvages sont interdits "à partir de la date de l'annonce jusqu'à la fin de la situation épidémique nationale", selon une directive conjointe émise par trois institutions, dont le ministère de l'Agriculture. Le virus avait été repéré en décembre 2019 sur un marché de Wuhan, où des ventes illégales d'animaux sauvages avaient lieu. Ces...