En 2021, 24 villes de Chine ont eu un PIB dépassant 1000 milliards de yuans (157,12 milliards de dollars). Dongguan, dans la province méridionale du Guangdong, a rejoint la liste pour la première fois, tandis que Beijing est devenue la première ville au PIB de plus de 4 000 milliards de yuans.

Dongguan a annoncé dans son rapport de travail gouvernemental que le PIB de la ville a dépassé 1 000 milliards de yuans (130 mds €) en 2021, faisant d’elle la 24e ville de Chine à atteindre ce niveau. La ville compte une population de plus de dix millions d’habitants.

Selon le rapport d’activité de la ville, le volume total des importations et des exportations de Dongguan a augmenté de 15 % en un an pour atteindre 1 500 milliards de yuans (195 mds €), malgré les tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis et les foyers sporadiques de Covid-19.

En 1972, Dongguan était encore un comté agricole peu peuplé. Avec la mise en œuvre de la réforme et de l’ouverture, la ville a connu une croissance économique rapide, devenant progressivement un centre manufacturier mondial.

«Dongguan est un microcosme du développement économique rapide de la Chine depuis la réforme et l’ouverture», a expliqué Liu Xuezhi, expert en macroéconomie à la Bank of Communications.

Ce dernier a indiqué que d’autres villes chinoises ont connu un développement rapide de leur production industrielle au cours des dernières décennies, au fur et à mesure que la Chine, autrefois pays agricole, devenait une puissance manufacturière.

En 2006, Shanghai a été la première ville dont le PIB a dépassé 1 000 milliards de yuans, suivie deux ans plus tard par Beijing. « Le fait que 24 villes atteignent désormais ce niveau illustre la dynamique soutenue du développement économique de la Chine », a souligné Liu Xuezhi.

En 2021, Pékin est devenue la première ville de Chine au PIB atteignant 4 000 milliards de yuans, grâce à une croissance de 8,5 % en un an, a déclaré le 6 janvier le maire de la capitale, Chen Jining.

Selon les analystes, l’économie de Pékin a connu une croissance continue grâce à la nouvelle génération de technologies de l’information et au développement explosif de l’industrie pharmaceutique.

De janvier à novembre 2021, la production des deux grands fabricants de vaccins contre le COVID-19, Sinovac R&D Company, dont le siège est à Pékin, et la Beijing Institute of Biological Products Company, plus connue sous le nom de Sinopharm, a dépassé 230 milliards de yuans. La capitale a produit environ 5 milliards de doses de vaccin contre le COVID-19.

Shanghai devrait bientôt rejoindre Beijing à la barre des 4 000 milliards de yuans de PIB (520 mds €). Les experts ont expliqué que « ce résultat est égal ou supérieur au PIB de plus de 20 pays et régions du monde« , comme la Thaïlande, la Belgique et l’Autriche.

Le 8 janvier, Ning Jizhe, directeur du Bureau national des statistiques, a déclaré que le PIB de la Chine avait dépassé 100 000 milliards de yuans en 2021 pour la deuxième année consécutive, et que le PIB par habitant était de 10 000 dollars pour la troisième année consécutive.

En conclusion, Liu Xuezhi a indiqué qu’en 2021, « l’économie chinoise avait poursuivi sa reprise progressive après l’impact de la pandémie, en maintenant une activité économique stable malgré de nouveaux foyers sporadiques de Covid-19 ».