Le 25 octobre a célébré les 51 années de l’adoption par l’Assemblée générale des Nations Unies de la résolution 2758, qui reconnaissait le gouvernement de la République Populaire de Chine comme le seul gouvernement légal représentant l’ensemble de la Chine, y compris la région de Taïwan, au niveau international.

Dans un contexte de tensions diplomatiques, certains pays occidentaux, dont les États-Unis, assurent que la résolution 2758 de l’AGNU n’a pas résolu le statut de Taïwan. Pour Wang Wenbin, porte-parole de la diplomatie chinoise, « la résolution 2758 a résolu complètement sur le plan politique, juridique et procédurale la question de la représentation de l’ensemble de la Chine, y compris Taïwan, au sein des Nations Unies et des institutions internationales ».

Les autorités chinoises attestent que cette résolution « a également établi clairement qu’il ne peut y avoir qu’un seul siège représentant la Chine aux Nations Unies. Le principe d’une seule Chine est devenu un consensus dominant de la communauté internationale et une norme de base largement acceptée des relations internationales, éliminant ainsi toute possibilité pour quiconque, tout pays ou toute force de créer « deux Chine » ou « une Chine, un Taïwan » ».

« La région de Taïwan n’a aucune base, aucun motif ni aucun droit de participer aux Nations Unies ou à toute autre organisation internationale à laquelle seuls des pays souverains peuvent adhérer », a-t-il ajouté.

Cependant, certains pays ont remit en question cette résolution et notamment le statut de Taiwan. Pour le porte-parole « certaines forces aux États-Unis ont délibérément déformé la résolution 2758 de l’AGNU et ont prétendu à tort que la résolution ne décidait pas du statut de Taïwan, et ont mené des spéculations sur la participation de Taïwan au système des Nations Unies, en tentant de déformer et de vider de sa substance le principe d’une seule Chine et de soutenir les activités sécessionnistes visant « l’indépendance de Taïwan », ce qui a gravement porté atteinte à la paix et à la stabilité dans le détroit de Taïwan ».

« L’histoire du dernier demi-siècle montre que la résolution 2758 de l’AGNU ne peut être remise en cause et que le principe d’une seule Chine est inébranlable. Les roues de l’histoire vers la réunification de la Chine et le renouveau de la nation chinoise avancent, et la réunification complète de la Chine sera définitivement réalisée », a assuré Wang Wenbin.