Le pays compte 9,02 millions d’enfants laissés pour compte, d’après le communiqué du ministère des affaires civiles (MAC), publié par l’Agence de presse, Xinhua.

Le ministère a réalisé un recensement national en mars, avec comme cible les « enfants laissés pour compte », qui sont les enfants vivant en milieu rural de moins de 16 ans dont les parents sont des travailleurs migrants ou qui ont un parent travailleur migrant et l’autre inapte à être le tuteur de l’enfant.

90% de ces enfants résident dans les régions centrale et occidentale du pays, qui sont  les moins développées, par rapport aux régions orientale, poussant une plus grande part des habitants à chercher du travail dans les mégapoles.

Parmi ces 9,02 millions d’enfants, 89,3% (8,05 millions) sont sous la garde de leurs grands-parents, et 3,3% sont pris en charge par d’autres proches, tandis que 4% n’ont aucun tuteur du tout.

« Le flux des travailleurs migrants entraîné par l’urbanisation a affecté l’unité de la famille et de nombreux parents n’ont pas vraiment conscience de leurs responsabilités« , a expliqué Tong Lihua, directeur d’une organisation d’aide juridique pour les adolescents basée à Beijing.

Ce recensement est survenu après la divulgation par les médias de plusieurs affaires tragiques concernant des enfants laissés pour compte. En juin 2015, 4 frères et sœurs du Guizhou se sont suicidés en buvant des pesticides. Leur mère avait abandonné la famille et leur père avait migré pour trouver du travail ailleurs. Les enfants avaient vécu sans tuteur pendant environ deux ans, avant de passer à l’acte.

Le communiqué préconise la mise en place d’un projet de tutelle. Si des « enfants laissés pour compte » sont retrouvés œuvré à eux-mêmes, , leurs parents devront rentrer pour s’occuper d’eux, ou trouver des tuteurs fiables pour eux.