Le groupe de distribution français Auchan a annoncé ce 19 octobre la vente de sa filiale chinoise SunArt au géant chinois du e-commerce chinois Alibaba, pour 3 milliards d’euros.

Avec la vente de sa filiale, SunArt, à Alibaba, le groupe français Auchan acte la fin de ses activités en Chine. « Trois ans après la signature d’une alliance » et après avoir « conjointement constaté la spécificité du marché chinois, Auchan Retail a accepté la proposition faite par Alibaba de rachat de la totalité de sa participation dans SunArt (484 hypermarchés, 150 000 collaborateurs, leader en part de marché alimentaire en Chine) », a expliqué le groupe français dans un communiqué.

« Par cette opération et son retrait de Chine, Auchan Retail réaffirme sa volonté d’accélérer le déploiement de son projet d’entreprise Auchan 2022 sur ses implantations actuelles », ajoute-t-il.

Le communiqué précise que « par cette cession d’un montant d’environ 3 milliards d’euros, il disposera ainsi des moyens financiers pour se désendetter », pour saisir de nouvelles opportunités et « se développer dans de nouveaux pays ».

« Depuis 20 ans, en lien étroit avec nos partenaires locaux Ruentex et Alibaba et grâce à l’engagement de nos équipes chinoises, nous avons accompagné le développement de nos activités dans ce pays. Marché inspirant, il n’en reste pas moins très spécifique » et « Alibaba nous est apparu comme le plus à même de faire grandir SunArt », a affirmé Edgard Bonte, président d’Auchan Retail, cité dans le communiqué.