Dans une ferme du Sichuan, des milliers de larves blanches s’empressent dans des bacs de terre remplis de restes de viande, légumes, fruits, oeufs, nouilles ou riz.

Chaque année, 40 millions de tonnes de déchets sont produites dans le pays (soit 29 kilos par personne), créant des problèmes de gestion des déchets.

En effet, « quand on invite au restaurant, la coutume veut qu’on commande toujours plus de plats que nécessaire, pour montrer son hospitalité. et forcément, ce qui reste est jeté », a indiqué Wang Jinhua, directeur de Chengwei Environment, entreprise récupérant les restes de 2 000 restaurants de Chengdu.

Ce dernier a assuré que « les quantités jetées restent tout de même plusieurs fois supérieures à celles enregistrées à l’étranger ». Ces larves voraces viennent répondre à un problème de masse. Venant de la « mouche soldat noire » (Hermetia illucens), ces larves sont originaires du continent américain.

Connus pour être les champions du monde de la digestion de produits végétaux particuliers, ces larves peuvent ingurgiter des déchets alimentaires, excréments, cadavres d’animaux et globalement toute matière organique en décomposition.

« En moyenne, un kilo d’asticots peut manger deux kilos de déchets en quatre heures« , a expliqué à l’Agence France Presse, Hu Rong, gérante de l’élevage situé près de la ville de Pengshan.

Second avantage. Une fois engraissées, une partie des larves sont vendues vivantes ou séchées pour servir de nourriture animale (poulets, poissons, tortues), pour leur composition très nutritive, jusqu’à 63% de protéines et 36% de lipides. Dernier avantage. Les excréments des larves peuvent être utilisés comme engrais bio dans l’agriculture.