vendredi, juillet 12

BAII : 4,2 milliards de dollars d’investissements en 2017

Les investissements dans des projets et des fonds effectués par la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures (BAII) ont dépassé 4,2 milliards de dollars (3,5 milliards d’euros) en 2017.

Ce montant représente une croissance fulgurante par rapport au 1,7 milliard de dollars (1,4 milliards d’euros) en 2016. En termes de projet, la BAII a approuvé 23 dossiers dans les secteurs tels que le transport, l’énergie, et les télécommunications en 2017, contre 8 en 2016. Une différence majeure qui s’est d’ailleurs fait ressentir dans le montant global des bénéfices de la banque.

Jin Liqun, président de la BAII

Ainsi, les bénéfices nets de la banque se sont établis à 252 millions de dollars (211,7 millions d’euros) en 2017, contre 167 millions de dollars (140,3 millions d’euros) en 2016, selon le rapport annuel de la BAII. D’après le dernier rapport de la banque, les secteurs prioritaires sont les infrastructures durables, la connectivité transfrontalière et la mobilisation du capital privé.

En 2017, le montant total du cofinancement privé effectué par la BAII a dépassé 560 millions de dollars (470,4 millions d’euros), soit une croissance considérable par rapport au montant de 5 millions de dollars (4,2 millions d’euros) constaté en 2016, selon le rapport.

Le rapport pointe également du doigt la coopération établie  avec d’autres banques de développement multilatérales, afin de combler le besoin de financement pour les infrastructures. Ainsi en Asie, le besoin de financement pour les infrastructures a été estimé à 1.700 milliards de dollars (1 428 milliards d’euros) par an jusqu’en 2030.

Le nombre de membres de la BAII est passé de 57 en 2016 à 84 en 2017. A la mi-2018, deux nouveaux membres sont venus gonfler les rangs de la BAII : la Papouasie-Nouvelle-Guinée et le Kenya.

D’ailleurs, en juillet 2019 aura lieu la 4ème réunion annuelle de la BAII au Luxembourg, d’après l’annonce du Conseil des gouverneurs de la Banque Asiatique d’Investissement pour les Infrastructures (BAII) réunit à Bombay ce 26 juin 2018.

Le Luxembourg est l’un des membres fondateur de la BAII, mais aussi selon les médias chinois «un centre financier international majeur en Europe et un facilitateur des investissements entre l’Europe et l’Asie».

Raisons pour lesquelles, «nous souhaitons remercier le gouvernement et les habitants du Luxembourg qui proposent d’organiser notre réunion annuelle», a déclaré le vice-président de la BAII et secrétaire d’entreprise, Danny Alexander.

Le Luxembourg deviendrait ainsi «le premier membre non-régional de la BAII à organiser la réunion annuelle de la banque», a souligné de son côté le ministre des Finances du Luxembourg, Pierre Gramegna.  Ce dernier a s’est dit ravie et avoir «hâte de tous vous recevoir à Luxembourg l’année prochaine et de faire de l’événement de 2019 un grand succès».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *