samedi, mai 18

Les Cinq Principes de la Coexistence pacifique

En 1954, les dirigeants de la Chine, de l’Inde et du Myanmar avaient initié les Cinq principes de coexistence pacifique, comme fondement politique pour la paix et la sécurité dans le monde.

Ces Cinq Principes de la Coexistence pacifique sont le respect mutuel de la souveraineté et de l’intégrité territoriale ; la non-agression mutuelle ; la non-ingérence mutuelle dans les affaires intérieures ; l’égalité et avantages réciproques ; ainsi que la coexistence pacifique.

Ces principes sont valables pour les autres pays d’Asie

Le préambule du Traité sino-indien sur le Tibet, signé en Chine, le 29 avril 1954, stipule que le gouvernement indien et le gouvernement chinois ont résolu de conclure un traité basé sur des principes.

Lazar Focsaneanu explique que les Cinq Principes insérés dans l’introduction d’un traité spécial, d’intérêt régional asiatique, «seraient probablement passés inaperçus, si une publicité soutenue n’avait suivi de près leur proclamation».

Ce dernier a expliqué dans son article, «Les Cinq Principes et le Droit international» (Annuaire français de droit international, volume 2, 1956), que «les idées exprimées dans la déclaration commune du 28 juin 1954 avaient déjà été développées l’avant-veille dans un discours prononcé par Jawaharlal Nehru, le 26 juin 1954».

Chou En Lai avait alors estimé que «le Premier ministre Nehru a raison lorsqu’il dit très justement que les cinq principes contenus dans le préambule de l’accord sino-indien du mois d’avril réglant le commerce et les relations entre la région tibétaine de la Chine et l’Inde devraient être appliqués aussi aux relations entre l’Inde et la Chine… Ces principes sont non seulement valables pour nos deux pays, mais pour les autres pays d’Asie, aussi bien que pour tous les pays du monde… ».

60 ans plus tard

Lors de la commémoration du 60ème anniversaire des Cinq principes de coexistence pacifique en 2014, le président Xi Jinping a assuré que «les cinq principes de coexistence pacifique sont devenus la norme fondamentale régissant les relations internationales et celle des lois internationales. Ces cinq principes reflètent les caractéristiques des nouvelles relations internationales et s’appliquent aux relations entre les Etats, quelque soit leur système social, leur niveau de développement ou leur taille».

Entouré du président birman, U Thein Sein, et du Vice-président indien, Mohammad Hamid Ansari, à Beijing, Xi Jinping a souligné :

Il y a 60 ans, sur fond de décolonisation après la fin de la Seconde Guerre mondiale, la cause de l’indépendance et de la libération nationale s’est développée vigoureusement en Asie, en Afrique et en Amérique latine, et les pays nouvellement indépendants aspiraient à l’instauration des relations internationales d’égal à égal.

Les 28 et 29 juin 1954, la Chine a publié, respectivement avec l’Inde et le Myanmar, une déclaration commune confirmant que ces Cinq Principes s’appliqueraient aux relations Chine-Inde et Chine-Myanmar, ainsi qu’aux relations que les trois pays entretenaient avec les autres pays asiatiques et avec le reste du monde.

En jetant un regard rétrospectif sur l’histoire, nous avons une pensée profonde pour les dirigeants de l’ancienne génération des trois pays qui ont lancé ensemble les Cinq Principes de la Coexistence pacifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *