Sélectionner une page

Afrique,Communiqués

La Banque mondiale et la Chine intensifient leur soutien au développement économique de l’Afrique

Communiqué – Afin de stimuler l’investissement en Afrique subsaharienne, le Groupe de la Banque mondiale renforce son partenariat avec la Chine pour soutenir le développement de l’Afrique par le biais de deux grandes initiatives lancées au cours de la seconde édition du forum international Investir en Afrique. Cet événement s’est tenu pendant deux jours à Guangzhou, dans la province de Guangdong où réside de nombreux entrepreneurs africains.

La Banque mondiale, l’Administration nationale de l’énergie en Chine (NEA) et le Ministère chinois des Finances ont signé un protocole d’accord le 7 septembre 2016, au cours de la journée d’inauguration du forum, pour accompagner activement le continent africain dans sa transition énergétique vers des énergies propres et renouvelables, telles que l’énergie solaire, éolienne, géothermique, hydraulique, ou encore le gaz naturel et dans le développement de réseaux électriques et de solutions énergétiques mobiles et autonomes.

banque-mondiale-logo« La Banque mondiale salue l’engagement de la Chine en faveur du développement énergétique du continent africain. Cela permettra d’augmenter le niveau d’industrialisation de l’Afrique et d’aider le continent à générer une croissance inclusive et durable susceptible d’ améliorer les conditions de vie de l’ensemble des Africains. Il faut développer le potentiel encore non exploité du continent en matière d’énergies renouvelables, pour remédier au manque important d’infrastructures et faire face aux enjeux du changement climatique », a déclaré Jim Yong Kim, président du Groupe de la Banque mondiale.

Ce protocole d’accord, signé entre le président du Groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim et l’administrateur de la NEA, Nur Bekri, marque une étape décisive dans le renforcement de la coopération tripartite entre les pays africains, la Chine et la Banque mondiale. « La Chine est plus que jamais engagée auprès du continent africain pour l’accompagner dans son développement. Nous nous félicitons également de notre partenariat avec la Région Afrique de la Banque mondiale qui nous permet d’unir nos efforts », a souligné Hu Haibang, président de la Banque chinoise de développement, coorganisatrice du forum avec la province de Guangdong.

Le forum a également accueilli le lancement officiel de l’Investing in Africa Think Tank Alliance (IATTA). Cette association inédite de groupes de réflexion vise à promouvoir le partage d’expertise et la création de partenariats entre les différents think tanks d’Afrique, de Chine et du reste du monde.

« La création de l’Africa Think Tank Alliance est une excellente  nouvelle », a précisé Albert Zeufack, économiste en chef pour la région Afrique à la Banque mondiale. « Un des principaux objectifs de cette initiative est de développer la recherche et de renforcer les capacités analytiques des instituts de recherche en Afrique pour les rendre plus influents sur la scène internationale. L’IATTA aidera également nos pays clients dans leurs choix d’investissement en formulant des recommandations, en élaborant des plans d’investissement et en les conseillant dans leurs politiques d’investissement. »

chine-afriqueCette seconde édition du forum— à laquelle ont participé Patrice Talon, le président béninois et Jacob Zuma, le président sud-africain — a réuni plus de 300 responsables politiques, représentants du secteur privé et partenaires du développement qui ont partagé leurs expérience et réfléchi à la manière d’accélérer l’investissement en Afrique. La Chine s’est également engagée sur de nombreux projets ou études d’investissements sur le continent africain, notamment un projet de construction d’un pôle de production manufacturière en Éthiopie et un projet de production d’éthanol et de biomasse en Sierra Leone.

« Ce forum a créé de nouvelles opportunités d’investissement en Afrique pour les entrepreneurs de la province de Guangdong », a annoncé Zhu Xiaodan, le gouverneur de la Province de Guangdong. « Le fait de partager nos expériences en matière de développement et d’investissement en Afrique est aussi bien un atout pour notre province que pour les pays africains. Et cela nous permet d’établir une coopération dans les secteurs qui sont complémentaires. »

Au cours de la séance de clôture, Amadou Ba, le ministre sénégalais de l’Economie, des Finances et du Plan a annoncé que son pays accueillera le troisième forum international Investir en Afrique en 2017.

——

A propos du Forum international sur l’Investissement en Afrique : Instauré en 2015, le forum international sur l’Investissement en Afrique a été conçu comme une plateforme de coopération internationale pour promouvoir les investissements chinois en Afrique. Ce forum émane d’un partenariat entre le Groupe de la Banque mondiale et la Banque chinoise de développement et bénéficie du soutien important du Ministère chinois des Finances. L’objectif de ce rendez-vous annuel est de rassembler un vaste éventail d’acteurs, des représentants du secteur   public et du secteur privé, en Chine et en Afrique, des institutions internationales et régionales, des partenaires du développement et des think tanks, afin qu’ils approfondissent le dialogue politique, partagent leurs expériences et réfléchissent ensemble aux opportunités économiques et à la manière de promouvoir l’investissement en Afrique. La première édition du forum avait été organisée conjointement par le gouvernement éthiopien, la Banque chinoise de développement et l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (UNIDO) et s’était tenue à Addis-Abeba du 30 juin au 1e juillet 2015. Cette année, le forum qui est accueilli pour la première fois en Chine, a été organisé conjointement par la Banque chinoise de développement et la Province de Guangdong en République populaire de Chine.

 

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre opinion compte!

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques




Dossier d’Histoire

Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :