L’Institut Confucius de l’Université Félix-Houphouët-Boigny de Côte d’Ivoire, a importé le « rêve chinois », à travers une méthode d’apprentissage innovante. En effet, son directeur Liu Yunsheng, se rend dans les différentes universités du pays  avec une paire de baguettes chinoises, afin d’expliquer la théorie du Yin et du Yang, interprétant ainsi les pensées du « Livre des mutations » (Yijing), et présentant le développement de la Chine.

« Avec ces petites baguettes, je peux enfin soulever le Monde« , a expliqué Liu Yunsheng à l’agence de presse, Xinhua. Ce dernier diffuse la culture chinoise « en se servant de l’image vivante des baguettes« . Un moyen ludique pour les étudiants de comprendre la Chine et d’en savoir plus sur sa culture, sa société et son économie.

Le 24 septembre aura lieu la Journée mondiale de l’Institut Confucius, à l’approche de cet événement, Liu Yunsheng s’est rendu à l’Institut polytechnique de Yamoussoukro, pour une conférences sur le thème du « Mode chinois », afin « d’analyser la Chine en s’appuyant sur le guoxue (études nationales)« .

Avant celle-ci, il avait donné une conférence intitulée « l’interprétation de l’économie chinoise à la lumière du Livre des mutations », pour les étudiants en économie de l’Institut polytechnique.

Liu Yunsheng (à droite), directeur de l'Institut Confucius

Liu Yunsheng (à droite), directeur de l’Institut Confucius

Ce dernier a expliqué à Chine-Magazine.Com qu’il prend appuis sur ses études en science économique, et notamment l’apprentissage du Livre des mutations, « un livre saint comme la Bible » pour expliquer et présenter l’Empire du Milieu. « J’ai analysé à travers le module présenté, la base du livre « Évolution » (autre nom du livre) l’histoire de l’économie chinois depuis la fondation de la Chine nouvelle », en 1949.

« Cette étude est emprunte d’une tradition millénaire et de la sagesse chinoise, qui nous permet de décoder le succès chinois, définissant à la fois la voie de la particularité chinoise et la considération de la réalité » économique et sociale de ce pays ancestral.

« Le module souligne également la nouvelle stabilité actuelle, avec d’un côté la restructuration de l’économie, et de l’autre, l’aménagement d’autre piliers, afin de réaliser un état d’harmonie sociale« , a expliqué le directeur de l’Institut Confucius.

Pour Liu Yunsheng, « le ralentissement économique coïncide avec la conjoncture économique mondiale, ce qui n’annonce pas du tout un déclin de la Chine, mais un pas nécessaire vers son rêve de pays développé ».

« La Chine est en plein développement » a assuré ce dernier. Un message partagé lors de ces conférences grâce à l’utilisation de « la théorie des baguettes ».  Liu Yunsheng démontrent de façon imagée les mutations entre le yin et le yang, « bâtissant des modèles économiques à partir des pensées » du « Livre des mutations ».

Avant chaque conférence, les enseignants volontaires de l’Institut Confucius expliquent aux étudiants comment utiliser les baguettes chinoises. Ces derniers ont aussi droit à diverses activités pour découvrir la culture chinoise comme des dégustations de thés et discussions sur le Dao, démonstrations de calligraphies chinoises, conférences sur la médecine traditionnelle chinoise, concours d’arts martiaux chinois, projections de documentaires sur la culture chinoise, expositions sur les pensées de Confucius, expositions sur le « Made in China« , conférences sur le secret de la réussite de l’économie chinoise, etc. …