Les échanges sur la plateforme de connexion boursière entre Shenzhen et Hong Kong ont débuté ce lundi, permettant aux investisseurs étrangers d’accéder aux actions des industries les plus florissantes de Chine.

Leung Chun-ying, chef de l’exécutif hongkongais, a estimé que cette ouverture est un « nouveau jalon » dans le renforcement des relations boursières entre la Chine et Hong Kong.

D’autant que la plateforme met à disposition les actions de 417 sociétés cotées à Hong Kong et celles de 881 sociétés cotées à Shenzhen. Liu Shiyu, président de la Commission de contrôle boursier de Chine, a salué dans les médias ce « moment historique du développement coordonné des deux marchés de capitaux ».

Il a assuré que « le lancement injecterait une énergie et une confiance positives dans le marché financier chinois et les marchés internationaux ».

Interrogé par l’Agence France Presse, Francis Lun, analyste chez GEO Securities, a indiqué que la nouvelle connexion pourrait dans un premier temps être moins fructueuse qu’espéré, car les effets de la crise boursière chinoise d’août 2015 se font toujours sentir.

« Le problème auquel la Chine est confrontée est une crise de liquidités dans le système bancaire« , a déclaré Francis Lun à l’AFP. « Difficile de trouver de l’argent pour acheter des actions quand vous manquez de liquidités. »

De son côté, Hervé Liévore, un macro stratégiste de HSBC Global Asset Management, a analysé auprès de l’AFP que « la plateforme de connexion boursière entre les deux places est le meilleur vecteur d’accès à la nouvelle économie chinoise pour un investisseur étranger ».

D’autant que cette plateforme « offre des retombées macroéconomiques réelles et de vraies opportunités« . Mais,  il existe encore certaines limites, comme l’obligation d’avoir un agrément pour lancer de nouveaux produits, ou encore le plafonnement à 20% de l’actif net des sommes pouvant être rapatriées à l’étranger.

Liu Shiyu a indiqué que « ces connexions bénéficieront au développement économique de la Chine continentale, de Hong Kong et du monde ». De plus, « la connexion Shenzhen-Hong Kong représente une étape importante de l’internationalisation du marché de capitaux chinois », a indiqué Xu Hongcai, économiste au Centre chinois pour les échanges économiques internationaux.