Les gouvernements des villes et des comtés de Chine vont se partager 2 000 milliards de yuans (250,90 millions d’euros) en fonds chinois fournis par les autorités centrales pour les dépenses et les plans de sauvetage des entreprises.

Ce fonds entre dans le cadre d’une vaste mesure de sauvetage spéciale visant à atténuer les chocs économiques dus à la pandémie de nouveau coronavirus. « La moitié des fonds sera collectée par le biais des obligations spéciales du gouvernement central du pays pour le contrôle du COVID-19, et les 1 000 milliards de yuans supplémentaires proviendront des activités de dépenses déficitaires », a annoncé vendredi Xu Hongcai, le vice-ministre des Finances.

Aucun détail de calendrier n’a été présenté pour l’émission d’obligations spéciales, mais un mécanisme spécial de paiement de transfert sera mis en place pour assurer aux gouvernements de niveau primaire l’accès à ces fonds.

Ainsi le gouvernement central a créé un mécanisme de paiement de transfert pour canaliser les fonds du gouvernement central vers les gouvernements locaux des provinces ou pour transférer des fonds entre les autorités régionales, afin d’équilibrer les revenus fiscaux et les obligations fiscales dans différents domaines.

« Ce nouveau mécanisme de paiement de transfert est remarquable car les gouvernements provinciaux ne serviront qu’à transférer ces fonds aux gouvernements de niveau inférieur, et un système de surveillance sera mis en place pour empêcher le détournement de fonds », a expliqué Li Jinghui, directeur du Département du budget au ministère des Finances.

Fu Yubin, analyste chez Moody’s Investors Service, a souligné – de son côté – que « les transferts du gouvernement central continueront de jouer un rôle important pour combler le déficit budgétaire général des gouvernements locaux ».

D’autant qu’en 2019, grâce à une collecte de dividendes plus importante auprès des entreprises publiques, l’augmentation des transferts du gouvernement central vers les gouvernements locaux a contribué à la croissance des revenus des gouvernements locaux et a compensé certains des effets des réductions d’impôts et de taxes, a expliqué ce dernier.

Pour certains analystes, le ralentissement de la croissance économique dû au Covid-19 pourrait réduire la croissance des recettes budgétaires générales du gouvernement en 2020. De plus, les décideurs politiques prévoient de réduire les impôts et les taxes de 2 500 milliards de yuans (313 milliards d’euros) par an.

Le rapport de travail du gouvernement pour 2020 a indiqué son intention de mettre en place « un mécanisme de paiement de transfert spécial », pour assurer que les 2 000 milliards de yuans de fonds iront directement aux gouvernements des préfectures et comtés, mais surtout qu’ils bénéficieront directement aux entreprises et aux personnes.

L’objectif pour le pouvoir central est de garantir l’emploi, répondre aux besoins de base et protéger les entités du marché. Ces fonds fourniront également un soutien dans le cadre de réductions d’impôts et de taxes, de loyers réduits et de taux d’intérêt sur les prêts, et contribuent également à augmenter la consommation et l’investissement, a indiqué le rapport.