L’économie chinoise pourrait croître de 3% en 2020 alors que le gouvernement intensifie son soutien politique.

Zhang Ming, chercheur à l’Académie chinoise des sciences sociales, un groupe de réflexion gouvernemental de premier plan, a indiqué que le produit intérieur brut (PIB) pourrait revenir à une croissance de 2% à 3% au deuxième trimestre, alors que les usines augmentent leur production.

Ce dernier s’attend toujours à ce que la banque centrale chinoise réduise les taux d’intérêt directeurs, la facilité de crédit moyenne (MLF) et le taux préférentiel de prêt (LPR), tout en réduisant le ratio de réserve requis (RRR) – le montant que les banques de trésorerie doivent détenir – deux fois en deuxième semestre.

« Ce serait très difficile pour le secteur manufacturier au second semestre », a-t-il admit, présageant un fort ralentissement de la croissance chinoise.

D’autant que « l’immobilier est résilient, mais l’investissement immobilier n’augmentera pas fortement, car le ton du resserrement des politiques ne sera pas fondamentalement inversé. La croissance chinoise devra donc dépendre principalement des infrastructures », a expliqué l’expert