La capitale va suspendre les chantiers de certains grands projets publics de construction, cet hiver, afin d’améliorer la qualité de l’air.

La période hivernale est le théâtre ces dernières années de smog, nuage de pollution particulièrement vivace à cette saison. La commission municipale du logement a indiqué que tous les chantiers de construction de routes, mais aussi de démolition de logements, seront à l’arrêt du 15 novembre au 15 mars dans les six grands quartiers de la ville et dans les faubourgs.

Les travaux sur certains grands chantiers, comme les chemins de fer, les aéroports et le logement à loyer modéré pourraient se poursuivre, si elles obtiennent le feu vert de la commission municipale du logement.

Durant cette période, les logements et autres bâtiments de la ville utilisent le chauffage, souvent au charbon, qui engendre un smog particulièrement nocif pour la santé.

Le gouvernement entre dans sa 4ème année de « guerre contre la pollution« , destinée à mettre fin aux dégâts occasionnés par trente année de croissance économique, source d’une importante pollution.

La municipalité veut réduire de plus d’un quart la concentration de particules fines dans l’atmosphère par rapport à son niveau de 2012, et de la ramener à une moyenne de 60 microgrammes par mètre cube.

La ville a connu un smog proche des records en janvier et février derniers, que le gouvernement avait imputé à des « conditions météorologiques défavorables ». 

« La Chine honorera son engagement envers la technologie propre »