La fusion prochaine des deux plus gros producteurs d’acier Baosteel et de son concurrent Wuhan Iron and Steel Group va créer le second groupe mondial, derrière le géant ArcerlorMittal, d’après China Business News.

Le gouvernement va donner son feu vert définitif à la fusion, au moment où le secteur fait face à une crise de surproduction et de dette répétitives d’entreprises « zombies ».  Les deux groupes sont respectivement les 5ème et 11ème rang mondial en termes de capacités de production.

Le nouveau groupe, baptisé « Baowu », cumulera une capacité de production de 60,7 millions de tonnes, d’après les données de l’Association mondiale de l’acier de 2015, prenant la deuxième place mondiale derrière ArcelorMittal.

La Chine produit environ la moitié de l’acier mondial, d’ailleurs la province du Hebei, produisant un quart de l’acier du pays, a généré des profits de 15 milliards de yuans (2,2 milliards de dollars) entre janvier et juin, en hausse de 181% en glissement annuel.

Malgré ces données, les aciéries subissent le ralentissement économique du pays, en raison de surcapacité de production. Pour pallier au problème et rassurer les sidérurgistes étrangers, principalement européens et américains, Beijing a promis de réduire ses capacités de 100 à 150 millions de tonnes, sur un total de 1,2 milliard de tonnes, d’ici 2020.