Par Yoro Diallo -bLes annales de l’histoire, de l’histoire politique, évènementielle en particulier retiendront en lettres d’or pour enseigner les générations futures que l’année 2021 a été une année de grands évènements qui ont consacré l’épopée glorieuse des 100 ans du Parti Communiste Chinois.

Les 100 ans du PCC sont 100 années d’engagement patriotique, de sacrifices parfois ultimes, d’héroïques  luttes souvent sanglantes, de travail sans relâche pour réaliser ce que le monde entier a convenu d’appeler « le miracle chinois ». Le miracle chinois ne se résume pas en un fait unique.

Il est constitué de multiples réalisations aussi extraordinaires les unes que les autres en un temps record, que le commun des mortels a parfois du mal à expliquer, les classant dans l’ordre de véritables miracles humains:

  • la fondation de la Chine nouvelle au bout de 28 années de lutte d’indépendance;
  • l’unification d’un pays multiethnique de plus d’un milliard d’habitants sur un immense territoire de plus de 9 millions de km2 ;
  • la conquête de la souveraineté de la Nation ;
  • la transformation d’un pays meurtri, pauvre et arriéré en une nation moderne, incontournable sur la scène internationale, deuxième puissance économique mondiale, chantre du multilatéralisme et respectueuse des valeurs des autres pays;
  • l’éradication complète de l’extrême pauvreté ;
  • la réalisation d’une société de moyenne aisance sur tous les plans, etc…

Le 1er juillet 2021, la célébration du centenaire du Parti Communiste Chinois nous a donné l’occasion d’apprendre sur le PCC, son Histoire, sa Vision pour le peuple chinois et le monde. La sixième session du dix-neuvième Comité Central du PCC, tenue à Beijing du 08 au 11 Novembre 2021 a été d’un enseignement crucial sur le système de démocratie populaire en Chine, le PCC au cœur dudit système, son glorieux parcours, son présent actif et ses perspectives prometteuses.

Cet évènement très important dans la vie politique chinoise qui a clos ses travaux le 11 novembre 2021 a marqué un tournant historique dans l’évolution du PCC et de la République Populaire de Chine. Lors de la Session, le Comité Central (CC) a entendu et discuté le rapport sur les travaux du Bureau Politique, présenté par le Secrétaire Général Xi Jinping.

Le CC a examiné et adopté une Résolution historique portant sur les réalisations majeures et l’expérience du Parti au cours des 100 années écoulées. Pour mémoire le PCC avait adopté une première de ce genre en 1945, soit quatre ans avant la proclamation de l’indépendance de la Chine par Mao Zedong et la deuxième en 1981 soit trois ans après le lancement de la politique de la réforme et de l’ouverture.

La Session a relevé que « l’environnement extérieur est devenu très complexe au cours de l’année écoulée sous l’impact combiné de changements mondiaux d’une ampleur inédite depuis un siècle et de la pandémie de coronavirus ». Malgré cette situation, le Bureau Politique a porté haut la bannière du socialisme à la chinoise en s’inspirant du « Marxisme-Léninisme, de la pensée de Mao Zedong, de la théorie de Deng Xiaoping, de la théorie des trois représentations, de la perspective scientifique sur le développement et de la pensée de Xi Jinping sur le socialisme aux caractéristiques chinoises dans la nouvelle ère ».

L’économie chinoise a maintenu une bonne dynamique. Des progrès positifs ont été réalisés dans le renforcement de l’autonomie scientifique et technologique. De nouveaux progrès ont été réalisés en matière de réforme et d’ouverture. Une victoire complète a été remportée dans la lutte contre la pauvreté avant date échue. Le bien-être de la population s’est amélioré. La stabilité sociale a été maintenue.

Des progrès remarquables et constants ont été réalisés dans la modernisation de la défense nationale et des forces armées. La diplomatie de la Chine a progressé sous toutes les formes. La campagne sur « l’étude de l’histoire du Parti a produit des résultats solides et de graves catastrophes naturelles de plusieurs catégories ont été traitées efficacement ».

La Session a relevé qu’un examen des principales réalisations et de l’expérience historique du Parti au cours du siècle dernier était nécessaire aux fins de :

« Commencer un nouveau voyage pour construire un pays socialiste moderne à tous égards dans le contexte historique du centenaire du Parti ; Maintenir et développer le socialisme aux caractéristiques chinoises dans la nouvelle ère ; Renforcer la conscience de la nécessité de maintenir l’intégrité politique ; Renforcer la confiance dans la voie, la théorie, le système et la culture du socialisme aux caractéristiques chinoises ; Maintenir résolument la position centrale du camarade Xi Jinping au sein du Comité Central et du Parti dans son ensemble et défendre l’autorité du Comité Central et sa direction centralisée et unifiée pour garantir que tous les membres du Parti agissent à l’unisson; Unir et conduire le peuple dans ses efforts continus pour réaliser le rêve chinois de renouveau national ».

La Session a noté que, figure historique du PCC et de la Nation Chinoise, Xi Jinping a fait enregistrer de véritables miracles par le peuple chinois, notamment, la victoire dans la lutte contre la pandémie de Covid-19 qui fait état de moins de 100 000 cas dont environs 4 600 morts depuis la découverte des premiers cas fin 2019 en Chine. Dans la même période la COVID-19 a fait de nombreux morts dans les pays dits puissances du monde, à l’instar des Etats-Unis,  le plus endeuillé avec environs 750 000 décès.

Héritier d’une histoire riche et multiforme, Xi Jinping est « un dirigeant déterminé et actif, un homme de réflexion et d’humanisme profond, un homme qui n’hésite pas à innover et un homme qui a une vision d’avenir ». La Session a salué le Secrétaire Général comme un « homme politique, un penseur, un stratège marxiste qui a un immense courage politique, un sens élevé de la responsabilité historique et un amour profond du peuple ».

La philosophie politique de Xi Jinping appelée « Pensée de Xi Jinping » est intégrée à la société chinoise. Depuis son élection en qualité de Secrétaire Général du PCC en 2012, « le socialisme à la chinoise est entré dans une nouvelle ère ». Au cœur  du parti au pouvoir, Xi Jinping est entrain de  promouvoir le processus historique du grand renouveau de la nation chinoise ».

Le Comité Central a pris la décision de la convocation du 20ème Congrès National à Pékin au cours du second semestre 2022. Nous sommes d’avis que le Parti Communiste Chinois et le peuple chinois s’appuieront sur le glorieux parcours, les victoires décisives des 100 années passées pour réaliser des gloires et des victoires encore plus éclatantes au cours du nouveau voyage dans la nouvelle ère.

Cette session, la troisième du genre depuis la fondation du PCC en 1921, nous édifie éloquemment  sur l’enracinement du Parti Communiste Chinois au cœur du peuple chinois, la solidité du système de démocratie populaire à la chinoise, la confirmation du rôle prépondérant de la pensée de Xi Jinping encrée dans le socialisme aux caractéristiques chinoises dans la nouvelle ère.

Puissent les pays en développement, notamment d’Afrique trouver en la Chine une source d’inspiration, afin de répondre à hauteur de souhait aux aspirations profondes des peuples à vivre une vie meilleure pour la construction de la Communauté de Destin pour l’Humanité.