Les ventes automobiles se sont effondrées en janvier de 15,8% sur un an, selon une l’Association chinoise des constructeurs automobiles. Le premier marché mondial continue de se replier après la baisse historique enregistrée en 2018.

Environ 2,37 millions de véhicules ont été vendus le mois dernier dans le pays, a annoncé lundi l’Association chinoise des constructeurs automobiles (CAAM). Les ventes automobiles avaient déjà plongé de 14% en novembre et de 13% en décembre.

Les données sont alarmantes pour le secteur des voitures individuelles : leurs ventes ont dégringolé de 17,7% à 2,02 millions d’unités, pour leur septième mois consécutif de repli. Il s’agit de leur plus forte baisse depuis janvier 2012.

Seules les ventes de véhicules « à énergie nouvelle » (électriques ou hybrides) résistent. Leurs ventes ont plus que doublé sur un an en janvier (+138%) pour dépasser 96.700 unités. Le bond est même de 180% pour les voitures purement électriques. La tendance devrait s’accélérer avec la mise en place de quotas de ventes de « voitures propres » imposés aux constructeurs.

Pour les constructeurs étrangers, dont les marques continuent de dominer la moitié du marché chinois, le ralentissement des ventes est alarmant car les marchés nord-américain, japonais et européen sont aussi en chutent.