Le gouvernement a présenté une série de mesures destinées à soutenir la demande pour des produits allant des voitures aux appareils électroménagers en passant par les services à l’information.

En plein ralentissement économique, la Commission nationale pour le développement et la réforme (CNDR) a indiqué que la réglementation sur le marché automobile d’occasion allait être assouplie.

Il est aussi prévue le déploiement de subventions « adéquates », qui seraient mises en oeuvre pour relancer les achats de voitures en milieu rural et la demande pour les véhicules nouvelles énergies.

Dans son sommuniqué, la CNDR n’a pas donné de détails sur le montant de ces subventions, ni à quelle entreprise elles seront allouées.

Pour la première fois depuis les années 1990, le marché automobile a reculé en 2018. Pour certians experts, cela s’explique par le ralentissement de l’économie et le conflit commercial entre Washington et Beijing.

A lire aussi : Nouveau recul du marché automobile

Liu Yunan, un responsable de la CNDR, a expliqué lors d’une conférence de presse que les nouvelles mesures « ne sont pas simplement axées sur le fait d’augmenter la demande pour les grosses voitures, mais visent aussi à intégrer la transformation industrielle et l’amélioration de la consommation ».

Au-delà de l’industrie automobile, la CNDR a mentionné l’accélération du lancement des licences 5G pour la téléphonie mobile. La commission compte également mettre l’accent sur le développement des appareils électroménagers « verts » et « intelligents ».