jeudi, juin 20

« Comment la Chine et l’Afrique du Sud pavent la voie à l’«âge d’or» pour des relations bilatérales? »

Article CGTN – Fortes d’une amitié fraternelle empreinte d’un esprit de camaraderie, la Chine et l’Afrique du Sud – les deux principaux pays en développement du monde – se sont dits prêts à voir leurs relations bilatérales progresser avec une coopération plus fructueuse dans un «âge d’or» alors que les dirigeants des deux pays se réunissaient à Pretoria mardi.

Lors de sa rencontre avec le Président sud-africain Cyril Ramaphosa, Xi Jinping a rappelé les fruits de la coopération bilatérale au cours de la dernière décennie, notamment la construction d’une usine en Afrique du Sud du constructeur automobile chinois Groupe BAIC et la création de l’Institut Confucius à l’Université de technologie de Durban en 2013, et a indiqué qu’il était heureux des progrès réalisés par l’Afrique du Sud en matière de développement national.

En 2018, Cyril Ramaphosa et Xi Jinping ont dévoilé le tout premier véhicule BAIC assemblé en sol africain par liaison vidéo. En l’honneur de l’Afrique du Sud qui accueille le 15e Sommet du BRICS, l’usine du Groupe BAIC en Afrique du Sud devrait réaliser la production locale des propres marques BAIC en 2023.

Notant qu’il a été témoin de l’essor vigoureux des relations entre la Chine et l’Afrique du Sud, Xi Jinping, lors de sa quatrième visite d’État en Afrique du Sud, a dit espérer que les deux pays poursuivront leur amitié et approfondiront leur coopération. Les trois dernières visites d’État de Xi Jinping en Afrique du Sud ont eu lieu en 2013, 2015 et 2018.

Resserrer les liens

Cette année marque le 25e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et l’Afrique du Sud. Au cours des 25 dernières années, la relation bilatérale est passée d’un partenariat à un partenariat stratégique, puis à un partenariat stratégique global.

Dans l’article intitulé «Sailing the Giant Ship of China-South Africa Friendship and Cooperation Toward Greater Success», Xi Jinping a déclaré que la relation entre la Chine et l’Afrique est l’une des plus dynamiques du monde en développement, ajoutant qu’elle est entrée dans un «âge d’or» avec un avenir prometteur.

L’Afrique du Sud étant officiellement devenue le seul membre africain en 2011, BRIC est maintenant appelé BRICS. En 2015, l’Afrique du Sud est devenue le premier pays africain à signer un document de coopération dans le cadre de la Belt and Road Initiative.

À présent qu’un nouveau moment historique se produit, Xi Jinping a déclaré qu’il était prêt à travailler avec son homologue sud-africain pour faire passer le partenariat stratégique global entre la Chine et l’Afrique du Sud à un nouveau niveau.

Approfondir la coopération

Notant que les relations bilatérales sont à un nouveau point de départ, Xi Jinping a déclaré que l’approfondissement de la coopération et le renforcement de la coordination sont l’aspiration commune des deux pays et la tâche qui incombe maintenant.

Au premier semestre de 2023, les échanges bilatéraux entre la Chine et l’Afrique du Sud ont atteint 28,25 milliards de dollars, en hausse de 11,7 % par rapport à l’année précédente, a déclaré Shu Jueting, porte-parole du ministère du Commerce, en ajoutant que la Chine a maintenu sa position de premier partenaire commercial de l’Afrique du Sud pendant 14 années consécutives, tandis que l’Afrique du Sud a été le premier partenaire commercial de la Chine en Afrique pendant 13 années consécutives.

Avec un stock d’investissement de plus de 10 milliards de dollars, la Chine est l’une des principales sources d’investissement en Afrique du Sud, a déclaré le porte-parole.

Plus précisément, les deux parties ont construit et mis en service ensemble plus de 10 000 km de voies ferrées, près de 100 000 km de routes et un éventail de projets d’infrastructure importants, y compris des aéroports, des quais, des ponts et des centrales électriques, selon le ministère du Commerce de la Chine.

En outre, les deux principaux pays en développement ont collaboré ces dernières années à divers projets liés à l’économie numérique, aux technologies de pointe et à l’énergie propre.

Poursuivre la relation amicale

Outre l’essor du commerce bilatéral, les deux pays se targuent également d’une coopération fructueuse dans les secteurs de l’éducation, de la culture et d’autres domaines, permettant aux gens des deux pays de mieux se connaître.

En plus de la tenue de trois réunions du Mécanisme d’échange de personnes de haut niveau entre l’Afrique du Sud et la Chine, la Chine et l’Afrique du Sud organisent conjointement l’atelier Luban – un programme d’ateliers de formation professionnelle chinois pour les talents à l’étranger – afin de promouvoir les échanges de formation professionnelle et la coopération entre les deux pays, a déclaré Chen Xiaodong, ambassadeur de Chine en Afrique du Sud.

Siyabonga Cyprian Cwele, ambassadeur de l’Afrique du Sud en Chine, a fait remarquer que le peuple sud-africain aime les émissions de télévision et les films chinois, ainsi que le kung-fu chinois et l’histoire chinoise. Au cours de la dernière décennie, de plus en plus d’étudiants d’Afrique du Sud et de Chine ont étudié dans le pays de l’autre.

Reconnaissant que l’Afrique du Sud a intégré l’enseignement de la langue chinoise dans son système éducatif national en 2015, Siyabonga Cyprian Cwele a déclaré que de nombreux guides sud-africains apprennent également la langue chinoise.

À l’heure actuelle, plus de 10 universités chinoises ont établi des partenariats avec des universités d’Afrique du Sud, y compris le partenariat entre l’Université normale du Nord-Est dans la ville de Jilin dans le nord-est de la Chine et l’Université de Pretoria en Afrique du Sud en 2012.

Saluant la profonde amitié «fraternelle et empreinte de camaraderie» entre la Chine et l’Afrique, Xi Jinping a dit que la tâche qui incombe maintenant est de faire progresser l’amitié à ce nouveau point de départ historique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *