A la suite du Sommet arabo-chinois de Riyad pour la coopération et le développement, le 9 décembre, les autorités de chaque pays a publié le communiqué suivant :

« A l’invitation du Serviteur des deux saintes mosquées, le roi Salman bin Abdelaziz Al Saoud, les dirigeants des Etats arabes membres de la Ligue arabe et de la République populaire de Chine ont tenu le premier sommet arabo-chinois, le 9 décembre 2022, à Riyad, en Arabie saoudite, dans le but de développer les relations entre les deux parties dans divers domaines.

Et de renforcer les liens de coopération conjointe, d’améliorer les relations de partenariat stratégique entre les parties arabe et chinoise, de valoriser les liens historiques entre nos peuples, et les riches interactions entre nos deux anciennes civilisations, et la forte amitié entre nos pays, et de rappeler les documents fondateurs du

  • Forum de coopération arabo-chinois, depuis sa création au Caire, en 2004, qui a ajouté un trait distinctif qui en a fait une histoire à succès dans la coopération internationale multilatérale, et la
  • Déclaration conjointe sur l’établissement de relations de coopération stratégique entre les pays arabes et la République populaire de Chine dans le cadre du forum qui a été lancé en 2010, à Tianjin, etle
  • Plan de développement décennal du Forum de coopération arabo-chinois pour la période 2014 – 2024, qui a été signé en 2014, et la
  • Déclaration de Pékin et la déclaration exécutive arabo-chinoise sur l’initiative « la Ceinture et la Route« , qui ont été signées en 2018, et sur la base du désir commun d’élever les relations de partenariat stratégique arabo-chinoises à des horizons plus larges, et de pousser la coopération existante entre nous vers un niveau de progrès plus élevé, d’une manière qui sert nos intérêts communs,
  • Nous sommes convaincus que la stabilité et la prospérité sont inséparables, qu’il n’y a pas de paix véritable sans développement durable et qu’il n’y a pas de développement et de prospérité sans sécurité, paix et stabilité.

A l’issue des consultations de haut niveau que nous avons tenues concernant la coopération entre nos deux parties, et compte tenu de l’évolution récente de diverses questions régionales et internationales, nous sommes convenus de ce qui suit :

1- Confirmant notre volonté commune de renforcer le partenariat stratégique entre les pays arabes et la République populaire de Chine, fondé sur la coopération globale et le développement commun pour un avenir meilleur, en tant que modèle de relations amicales et de coopération amicale, et d’œuvrer à l’approfondissement de la coopération arabo-chinoise dans divers domaines par le biais des mécanismes existants dans le cadre du Forum de coopération arabo-chinois, en renforçant le rôle de ce forum pour faire progresser les efforts de développement et les relations entre nos pays vers des horizons plus larges.

2- Réaffirmer le ferme attachement de nos pays aux principes et aux objectifs de la Charte des Nations unies, notamment les principes du respect mutuel de la souveraineté, de l’intégrité territoriale et de l’intégrité des Etats, de l’abstention du recours ou de la menace du recours à la force dans les relations internationales, du respect du principe de bon voisinage et de la non-ingérence dans les affaires intérieures des Etats.

3- Œuvrer à la préservation de l’ordre international fondé sur le droit international, l’action multilatérale, la promotion des principes de coopération, de solidarité, de justice et d’équité dans les relations internationales, la préservation des intérêts des pays en développement et la défense de leurs droits.

4- Soulignant que la cause palestinienne demeure une question centrale au Moyen-Orient, ce qui exige d’y trouver une solution juste et durable sur la base de la solution à deux États, en mettant fin à l’occupation israélienne des territoires palestiniens, et en établissant un État palestinien indépendant sur les frontières de 1967 avec Al-Qods-Est comme capitale, conformément aux résolutions pertinentes de l’ONU, dans ce contexte, soulignant l’illégalité des colonies israéliennes dans les territoires palestiniens et arabes occupés, l’invalidité des pratiques unilatérales d’Israël visant à modifier le statu quo à Al-Qods; soulignant la nécessité de préserver le statut historique et juridique d’Al-Qods-Est occupée, et l’importance du rôle de la tutelle historique hachémite sur les lieux saints islamiques et chrétiens à Al-Qods pour protéger ces lieux saints et son identité arabe; soulignant également l’importance du rôle de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA) et la nécessité de le soutenir pour lui permettre de remplir son mandat des Nations unies, et la nécessité de mettre en œuvre les résolutions de la légitimité internationale relatives aux réfugiés et à la protection des civils palestiniens, et l’appel à la convocation d’une conférence de paix internationale avec une participation plus large, plus de crédibilité, une plus grande influence, et l’appréciation des quatre points avancés par le président Xi Jinping de la République populaire de Chine pour résoudre la cause palestinienne, et une série d’initiatives et de visions avancées par la partie chinoise sur la cause palestinienne, et l’appréciation de la position de la République populaire de Chine du côté de la vérité et de la justice dans la cause palestinienne, et ses efforts incessants pour faire avancer le processus de paix, et son soutien à la partie palestinienne pour améliorer les moyens de subsistance de la population, le développement économique, l’aide humanitaire fournie à la partie palestinienne, et travailler pour que l’Etat de Palestine obtienne une adhésion à part entière aux Nations Unies.

5- Considérant et appréciant les efforts de la Chine pour contribuer à la diffusion de la paix et du développement international, y compris le dialogue de haut niveau pour le développement mondial à travers les deux initiatives du Président chinois Xi Jinping, qui sont la sécurité mondiale et les initiatives de développement mondial, qui appellent la communauté internationale à prêter attention aux dossiers de développement et à faire avancer les questions de développement dans le monde. En plus de souligner l’importance d’adhérer au concept de sécurité commune, globale, coopérative et durable, les deux parties sont désireuses de pousser ensemble la coopération dans les domaines prioritaires dans le cadre de l’initiative mondiale pour le développement, et de contribuer à l’accélération de la mise en œuvre de l’Agenda 2030 des Nations Unies pour le développement durable.

6- Convenant d’œuvrer de toutes leurs forces à la construction de la communauté arabo-chinoise pour un avenir commun vers la nouvelle ère, de renforcer la solidarité et la coopération entre les pays arabes et la République populaire de Chine, de soutenir la réalisation de la renaissance de la nation pour chacun d’entre eux, de promouvoir la paix et le développement dans la région, de préserver la justice et l’équité internationales et de contribuer à l’établissement d’un avenir commun de la société pour l’humanité.

7- Confirmant la détermination à poursuivre la consultation politique et l’échange de soutien entre les deux parties sur les questions liées à leurs intérêts fondamentaux et à leurs préoccupations majeures, et à renforcer leur solidarité dans les divers forums internationaux sur les questions mondiales d’intérêt commun.

8- Soulignant le ferme attachement des pays arabes au principe d’une seule Chine, leur soutien aux efforts de la République populaire de Chine pour préserver sa souveraineté et son intégrité territoriale, réaffirmant que Taïwan fait partie intégrante du territoire chinois, rejetant l’« indépendance » de Taïwan sous toutes ses formes, et soutenant la position chinoise dans le dossier de Hong Kong et appuyant les efforts de la République populaire de Chine pour maintenir la sécurité nationale et développer et perfectionner la démocratie à Hong Kong dans le cadre d’un pays, deux systèmes. Et appréciant les efforts importants déployés pour prendre soin des minorités tant du côté arabe que du côté chinois.

9- Renforcer les échanges entre la République populaire de Chine et les pays arabes dans diverses dimensions et à divers niveaux, et concerter les efforts pour faire face aux défis communs de développement.

10- Soulignant l’importance des efforts régionaux et internationaux concertés pour trouver des solutions politiques aux crises et problèmes régionaux conformément aux résolutions de la légitimité internationale et aux accords et références pertinents, notamment les crises en Syrie, en Libye et au Yémen, et soulignant la nécessité de préserver l’unité, la souveraineté et l’intégrité territoriale de ces pays, tout en soulignant le rejet de l’ingérence dans les affaires étrangères de ces pays, et la nécessité d’une action conjointe pour faire face aux organisations terroristes et extrémistes qui opèrent sur leurs terres, et soutenir les efforts déployés par le Liban, la Somalie et le Soudan pour parvenir à la sécurité, la stabilité, le développement, la prospérité, et lutter contre le terrorisme, et soutenir les efforts des Nations Unies et de la Ligue des Etats arabes à cet égard. La partie chinoise a affirmé son soutien aux pays arabes pour résoudre les problèmes de sécurité dans la région par la solidarité et la coopération, et son soutien aux peuples arabes pour explorer leurs propres voies de développement avec leur volonté indépendante. La partie arabe a apprécié les efforts déployés par la diplomatie chinoise pour soutenir les questions arabes afin de trouver des solutions pacifiques aux crises dans la région, de manière à renforcer la paix et la sécurité aux niveaux régional et international.

11- Soutenir les efforts pour trouver une solution politique à la crise ukrainienne et rétablir la paix et la sécurité conformément au droit international, aux principes de la Charte des Nations unies, aux principes de bon voisinage, à la souveraineté et à l’intégrité territoriale des Etats, de manière à garantir les intérêts fondamentaux de toutes les parties.

12- Respecter le choix des pays pour leurs visions de développement par leur volonté indépendante, et souligner l’importance de la coopération conjointe pour atteindre le développement durable, réduire et éliminer la pauvreté, participer à la mise en œuvre de l’initiative « Ceinture et Route », et les opportunités prometteuses qu’elle offre pour la coopération et le développement, et travailler pour harmoniser cette initiative avec les visions de développement des pays arabes d’une manière qui réalise l’intérêt commun et le bénéfice mutuel.

13- Consacrer les valeurs communes de l’humanité représentées par la paix, le développement, l’équité, la justice, la démocratie et la liberté, et respecter le droit des peuples du monde à choisir les moyens de développer la démocratie et les systèmes sociaux et politiques qui sont proportionnés à leurs conditions nationales avec leur volonté indépendante, et refuser de s’ingérer dans les affaires internes des États sous le prétexte de préserver la démocratie.

14- Souligner l’importance de la coopération internationale dans le domaine des droits de l’homme, fondée sur l’égalité et le respect mutuel, et rejeter la politisation des questions relatives aux droits de l’homme et leur utilisation comme outil de pression sur les Etats et d’ingérence dans leurs affaires intérieures.

15- Renforcer les efforts internationaux dans le cadre des Nations Unies pour lutter contre le changement climatique, y compris la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques et l’Accord de Paris dans son cadre, et soutenir les initiatives visant à atteindre un développement vert, y compris l’initiative du Moyen-Orient vert de l’Arabie saoudite et l’initiative de la Route de la soie verte de la Chine.

16- Soulignant l’importance pour la communauté internationale d’éviter d’exclure les principales sources d’énergie ou de négliger les investissements dans celles-ci, ce qui entraîne des difficultés sur les marchés de l’énergie et un impact inégal, en particulier sur les sociétés et les pays en développement, avec la nécessité d’adopter une politique d‘ »approche équilibrée » pour promouvoir la croissance économique mondiale, qui est étroitement liée à la sécurité et à la disponibilité de l’énergie en tirant parti de diverses sources d’énergie, et en appliquant des solutions d’économie circulaire du carbone pour atteindre la neutralité zéro et construire des communautés durables.

17- Saluant l’assistance fournie par la République populaire de Chine à certains pays arabes, ainsi qu’au Secrétariat général de la Ligue des Etats arabes, en termes d’aide à la lutte contre la pandémie de Corona (Covid 19), y compris les vaccins et les fournitures médicales, et soulignant les efforts concertés et la coopération pour la relance économique dans la phase post-pandémique.

18- Prenant note de l' »Initiative de coopération entre la Ligue des Etats arabes et la République populaire de Chine sur la sécurité des données » publiée conjointement par le Secrétariat général de la Ligue des Etats arabes et la partie chinoise, et désireux de saisir cette occasion pour continuer à approfondir la coopération et à pousser ensemble pour la gouvernance mondiale du cyberespace.

19- Soutenir les efforts visant à prévenir la propagation des armes nucléaires et autres armes de destruction massive, conformément au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), pierre angulaire du système international de non-prolifération, et souligner l’importance de libérer le Moyen-Orient des armes de destruction massive.

20- Renforcer les efforts de lutte contre le terrorisme, en condamnant le terrorisme sous toutes ses formes, images et motivations, et la nécessité de le combattre et de ne pas le lier à une race, une religion, une nationalité ou une civilisation, en déracinant ses racines et en tarissant ses sources, outre le rejet du « deux poids deux mesures » dans la lutte contre le terrorisme.

21- Promouvoir le dialogue entre les civilisations et respecter les différentes cultures, rejeter les allégations de haine, d’extrémisme et de choc des civilisations entre les adeptes des religions et des cultures, souligner l’opposition à l’islamophobie sous toutes ses formes, et souligner que les civilisations arabe et chinoise ont apporté des contributions uniques au progrès de la civilisation humaine et tiennent à continuer à appeler au dialogue et à la communication entre les civilisations, à préserver la diversité culturelle mondiale, à rejeter la discrimination et les préjugés contre une civilisation particulière, et à rejeter la théorie du choc des civilisations.

22- Souligner l’importance de consolider l’amitié arabo-chinoise au niveau populaire dans divers domaines culturels, sportifs, touristiques et médiatiques.

23- Chargeant nos ministères et institutions d’œuvrer à la mise en pratique des directives de ce sommet, à travers les programmes exécutifs du Forum de coopération arabo-chinois et les divers autres mécanismes du forum, soulignant l’importance de poursuivre la coopération dans la prochaine étape dans divers domaines politiques, économiques, sociaux et de développement, y compris les domaines de l’économie, du commerce, de l’investissement, de l’industrie, du transport, de l’énergie, de la protection de l’environnement, de l’agriculture, de la sécurité alimentaire, du tourisme, du développement des ressources humaines, de la propriété intellectuelle, de la culture, du dialogue des civilisations, de l’éducation, de la recherche scientifique et des sciences, de la technologie, des médias, de la santé et du développement durable, des sports et autres.

24- Exprimant ses sincères remerciements et son appréciation au Serviteur des Deux Saintes Mosquées, le Roi Salman bin Abdelaziz Al Saoud, et à Son Altesse Royale le Prince Mohammad bin Salman bin Abdelaziz, Prince héritier et Premier ministre, pour l’accueil par le Royaume d’Arabie saoudite de ce sommet historique et l’accueil par la partie chinoise de la tenue du prochain sommet arabo-chinois en République populaire de Chine, avec une date à déterminer en consultation entre les deux parties. »