Le ministre de l’agriculture, Audu Ogbeh, a annoncé que la Chine souhaite importer de l’igname pour satisfaire ses demandes, industrielle et locale. Une aubaine pour le Nigéria, qui souhaite redynamiser la filière.

Le Nigéria est l’un des plus grands producteurs d’igname au monde, mais son niveau d’exportation est quasi nul, raison pour laquelle, la demande chinoise est une occasion pour le pays de dénicher de nouvelles sources de revenus.

Pour cela, le gouvernement a prévu d’investir davantage dans la production d’ignames.  Simon Irtwange, président du comité nigérian en charge de l’exportation d’ignames, a indiqué que le pays commencerait à exporter la matière première dans les cinq mois à venir.

Selon des données récemment publiées par le ministère de l’agriculture et du développement rural, la production annuelle d’ignames du Nigéria s’élève à 37 millions de tonnes.