Le ministère américain des Transports (DoT) a annoncé ce 3 juin son intention d’interdire les vols des compagnies aériennes chinoises en provenance et à destination des États-Unis.

Officiellement, la décision n’est pas liée au regain de tension entre Beijing et Washington au sujet de la reprise en main de Hongkong, bien que de nombreux observateurs le pensent.

Cette sanction temporaire vise à répondre au fait que le gouvernement chinois n’a toujours pas autorisé les transporteurs américains à reprendre leurs liaisons malgré le déconfinement.

L’interdiction américaine prendra effet le 16 juin, le DoT a précisé que le président Donald Trump pourrait avancer la date d’entrée en vigueur.

D’après le ministère américain, «les compagnies aériennes américaines ont demandé à reprendre le service (en Chine, NDLR), à partir du 1er juin. La défaillance du gouvernement chinois à approuver leurs demandes est une violation de l’accord» sur le transport aérien.

Delta Air Lines et United Airlines avaient suspendu en février et en mars 2020 leurs liaisons avec la Chine en raison de la pandémie de Covid-19, mais souhaitaient reprendre l’activité dans le pays en juin.

Le lendemain de cette annonce américaine, l’Autorité de régulation du trafic aérien (CAAC), a annoncé que toutes les compagnies pourront assurer un vol par semaine de et vers la Chine. Les passagers devront toutefois être testés à leur arrivée sur le sol chinois, a précisé la CAAC.

Les compagnies aériennes pourront obtenir un second vol hebdomadaire si aucun des passagers n’est testé positif au Covid-19 pendant trois semaines sur une même liaison, a ajouté la CAAC.

Quatre compagnies aériennes chinoises exploitent les liaisons entre les États-Unis et la Chine. De plus, la Chine représente respectivement le sixième et le neuvième marchés pour United et Delta et environ 4% de leurs chiffres d’affaires, selon CNN.

Un porte-parole de la diplomatie chinoise a dénoncé les contrôles contraignants exigés par l’Administration américaine aux compagnies chinoises et réfutait toute obstruction de Beijing à l’encontre des transporteurs américains.

La Chine regrette la décision des Etats-Unis de suspendre les vols réguliers de passagers effectués par les compagnies aériennes chinoises à destination et en provenance des Etats-Unis, a déclaré Zhao Lojian.

Ce dernier a indiqué que « l’Administration de l’aviation civile de Chine (AACC) dépose des représentations solennelles à la partie américaine ». Selon lui, la Chine a annoncé « un ajustement des politiques pertinentes ».

Il a souhaité que Washington ne créerait pas d’obstacles aux efforts bilatéraux pour résoudre les problèmes. Ce différend aérien vient s’ajouter à la guerre commerciale entre les deux puissances économiques mondiales, ainsi que les conflits technologique et diplomatique avec le Xinjiang et Hong Kong.