L’administration Trump veut «des progrès substantiels» dans les négociations commerciales avec la Chine qui se dérouleront au début du mois d’octobre à Washington, a indiqué le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, sur CNBC.

Steven Mnuchin a aussi souligné que le président Donald Trump était disposé à retirer ou à augmenter les tarifs douaniers sur les marchandises en provenance du géant asiatique, en fonction des discussions.

Les négociateurs américains et chinois se retrouveront début octobre à Washington pour de premières discussions à niveau ministériel en face à face depuis mai dernier.

«Il peut nouer un accord à tout moment mais il veut un bon accord», a commenté le secrétaire au Trésor, rappelant que le gouvernement chinois s’était engagé dès le début à rééquilibrer les échanges commerciaux entre les deux pays.

D’ailleurs, Donald Trump n’écarte pas un accord intérimaire avec la Chine, tout en indiquant sa préférence pour la conclusion d’un accord plus large répondant aux préoccupations de Washington.

Le président américain a annoncé avoir consulté des analystes pour discuter de l’hypothèse d’un accord provisoire avec Beijing. Ce relèvement de cinq points de pourcentage concerne les droits de douane sur 250 milliards de dollars de produits chinois importés en «geste de bonne volonté».

Le même jour, la Chine avait annoncé la première l’annulation de droits de douane supplémentaires sur 16 catégories de produits en provenance des Etats-Unis. Steven Mnuchin a aussi indiqué que le dossier sensible de Hong Kong ne serait pas «sur la table» des négociations.

De son côté, les autorités chinoises ont indiqué étudier la possibilité d’acheter davantage de produits agricoles américains avant les négociations commerciales bilatérales. «Les entreprises chinoises ont commencé à s’informer sur l’achat de produits agricoles américains», a assuré le porte-parole du ministère chinois du Commerce, Gao Feng.

Gao Feng a précisé que les produits en question comprenaient notamment le porc et le soja. Les agriculteurs américains ont été les plus durement touchés par la guerre commerciale entre Beijing et Washington.